Junichi Saga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saga Junichi)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Saga Junichi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Junichi Saga (jap. 佐賀 純一, Saga Jun’ichi; * ) est un médecin et écrivain japonais né à Tsuchiura au Japon en 1941

Après l'obtention de son diplôme de médecin de l'Université Keiō, Saga Junichi fait son internat à Honolulu, Hawaï. À son retour au Japon il se rend compte qu'il n'existe pas de littérature sur la vie quotidienne des habitants de l'ile, il s'installe en tant que médecin dans sa région natale à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Tokyo, sur le lac Kasumigaura, le deuxième plus grand lac du Japon.

Il commence très tôt à enregistrer les témoignages de ses patients, recueillant ainsi de nombreux récits, qui seront compilés par la suite dans un livre, "Mémoires de vent et de vagues", inédit en France. Dans "Mémoires de paille et de soie", avec le même principe, il prend pour base les récits de personnes qui ont toutes plus de 80 ans, et qui ont vécu dans un Japon rural, disparu aujourd'hui. Sa profession de médecin l'amène également à rencontrer Ijichi Eiji, un ancien chef yakuza. Celui-ci, atteint d'un cancer en phase terminale, lui raconte petit à petit sa vie. Saga Junichi l'enregistre, et retransmet son récit dans "Mémoires d'un Yakuza", qui sera publié en 2007 en France.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoires d'un Yakuza (2007) (浅草博徒一代, 1989)
  • Mémoires de paille et de soie (1996) (土浦の里, 1992)
  • Mémoires de vent et de vagues (2002)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]