SM U-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Unterseeboot 1.
SM U-1
Image illustrative de l'article SM U-1
Le SM U 1 avant 1914.

Autres noms Unterseeboot 1
Histoire
A servi dans Pavillon de la Kaiserliche Marine Kaiserliche Marine
Commanditaire Kaiserliche Marine
Commandé 4 avril 1904
Quille posée Avril 1905
Lancement 14 décembre 1906
Statut Retiré en 1919
Caractéristiques techniques
Constructeur Gustav Berling (de)
Type Sous-marin
Longueur 42,39 m
Maître-bau 3,8 m
Tonnage émergé : 238 t
submergé : 283 t
Propulsion 2 moteurs à pétrole
2 moteurs électriques
Puissance 147 kW (200 ch)
Vitesse 10,8 noeuds (20 km/h) en surface
8,7 noeuds (16 km/h) sous l'eau
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 1400 miles nautiques (2593 km)
30 m de profondeur
Autres caractéristiques
Équipage 12 hommes
Chantier naval Arsenal Germania, Kiel
Port d'attache Eckernförde[1]
Coordonnées 48° 07′ 00″ N 11° 35′ 00″ E / 48.1167, 11.5833 ()48° 07′ 00″ Nord 11° 35′ 00″ Est / 48.1167, 11.5833 ()  

Le SM U-1 (Seiner Majestät Unterseeboot 1) est le premier sous-marin militaire allemand, mis en service le 14 décembre 1906 dans la Kaiserliche Marine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après des essais concluants avec le sous-marin expérimental Forelle (de) en 1902, l'Office du Reich à la Marine, après bien des hésitations, demande le 4 avril 1904 à l'ingénieur Gustav Berling (de) de construire un sous-marin de guerre maritime. Il se tourne vers le chantier naval de l'arsenal Germania à Kiel. Il s'inspire pour la conception des sous-marins de Classe Karp, originaires de Russie. Le navire est largement basé sur les brevets achetés par Krupp à l'ingénieur espagnol Raimondo Lorenzo d’Equevilley Montjustin, qui a travaillé avec le français Maxime Laubeuf, constructeur du Narval.

Pour répondre aux exigences de l'Office, il faut réaliser quelques modifications de conception, ce qui retarde la construction. Son président, Alfred von Tirpitz, demande un tonnage de 347 tonnes, un rayon d'action de 1400 miles nautiques (2 593 km) et une vitesse de 10,8 nœuds (20 km/h) en surface et de 8,7 nœuds (16 km/h) sous l'eau.

La construction commence en avril 1905. Les principales nouveautés par rapport à la Forelle, outre une plus grande taille, sont une résistance à la pression, la disposition horizontale des tubes lance-torpilles, la propulsion ainsi qu'une double coque. Le sous-marin peut accueillir dix membres d'équipage, rester sous l'eau douze heures de suite et atteindre une profondeur de 30 m. Pour des raisons de sécurité, on privilégie, au lieu de moteurs à essence trop dangereux, deux moteurs à pétrole d'une puissance de 147 kW (200 ch), bien qu'ils ne soient pas tout à fait au point, et des moteurs électriques durant la plongée.

Salle de commande principale et périscope du SM U-1
Salle de commande principale et périscope du SM U-1 au Deutsches Museum de Munich

Après des essais concluants, le sous-marin est mis en service le 14 décembre 1906 sous le nom de SM U-1. Il sert uniquement à la formation. Son port d'attache est à Eckernförde. En 1919, comme tous les autres sous-marins allemands, il doit être détruit ou remis. Oskar von Miller parvient à le faire conserver dans le Deutsches Museum à Munich où il se trouve encore aujourd'hui.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karl Friedrich Schinkel: Eckernförde – ein Spaziergang durch die Stadtgeschichte. Verleger: Manfred Goos, Horn-Bad Meinberg, 2. Auflage 2002, Seiten 211 ff.

Sur les autres projets Wikimedia :