Séparation des sexes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En sociologie, la séparation des sexes désigne l'ensemble des choix effectués par une société qui décide d'établir des rôles sociaux différents pour les hommes et les femmes.

Avant la révolution sexuelle des années 1960, l'Occident fonctionnait selon le modèle social de séparation entre hommes et femmes. Les pensionnats, les hôpitaux, les sports et les milieux de travail étaient souvent restreints aux hommes ou fréquentés uniquement par les femmes. Les politiques d'égalité sociale et les mouvements de féminisme ont contribué à enrayer cette situation.

Équipements collectifs[modifier | modifier le code]

Pour des questions d'intimité les lieux publics comme les toilettes ou les vestiaires collectifs sont souvent séparés par sexes.

Dans le sport[modifier | modifier le code]

Le sport féminin s'est développé au cours du XXe siècle. Dans de nombreuses disciplines les compétitions sont séparées par sexes. Il existe cependant des compétitions mixtes (notamment en équitation) ou en couple (tennis, badminton...)

Enseignement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mixité (éducation).

Professions[modifier | modifier le code]

Religions[modifier | modifier le code]

Protection des femmes[modifier | modifier le code]

Pour lutter contre le harcèlement sexuel la municipalité de Mexico a créé des bus « exclusivo damas » (réservés aux femmes) depuis 2008[1].


Références[modifier | modifier le code]

  1. Pas de bus pour les machos L'Express 17/07/2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]