Sékou Traoré (cinéaste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sékou Traoré
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activité

Sékou Traoré, né le à Bobo-Dioulasso, est un réalisateur, scénariste et producteur burkinabè[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié le cinéma à l'université de Ouagadougou et au Conservatoire libre du cinéma français à Paris, il réalise un premier court métrage (Va, 1985), puis collabore à la réalisation de Bilakoro (1988) et Poussière de lait (1990) avec Issa Traoré de Brahima et Dani Kouyaté.

En 1992, les trois hommes fondent la société de production Sahélis. Traoré participe à de nombreux courts métrages et longs métrages en tant que producteur (À l'ombre d'un tamarinier, 1999; Sia, le rêve du python, 2001; Siraba, la grande voie, 2003; Rêves de poussière, 2006; Un homme qui crie, 2010; Grigris, 2013; Qui parle de vaincre?, 2014; Madame Tapsoba, 2014), réalisateur (Une femme, des éleveurs, 1997; Ismael, un exemple de courage, 1997; Gorel, ou le mil promis, 2003; Germain, entre boîtes et fils de fer, 2006; L'Œil du cyclone 2017), régisseur (Timbuktu, 2014) ou directeur photo (Djanta, 2006)[1],[2].


Filmographie[modifier | modifier le code]

Productions / Co-productions[modifier | modifier le code]

Courts et moyens métrages[modifier | modifier le code]

1999 : A l'Ombre d'un Tamarinier [3]

2003 : Gorel ou le mil promis

2015 : Madame Tapasoba

Longs métrages[modifier | modifier le code]

2001 : SIA, le rêve du Python

2003 : Siraba, la grande voie,

2006 : Rêves de poussière de Laurent Salgues

2008 : Danseuse d'Ebène d'Irène Tassembedo

2010 : Un homme qui crie de Mahmat-Saleh Haroun

2014 : Qui parle de vaincre de Adama Sallé , qui décède quelques semaines avant le tournage. Le film est annulé

Réalisations[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

2006 : Germain, entre boite et fil de fer

Long métrage[modifier | modifier le code]

2015 : L'oeil du cyclone (film) avec Mouna N'Diaye

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie sur le site du festival du film d'Amiens
  2. Biographie sur le site Africultures
  3. « SPLA | A l'ombre d'un tamarinier », sur www.spla.pro (consulté le 23 janvier 2019)
  4. a b et c Palmarès du Fespaco 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]