Rouhollah Khaleghi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ruhollah Khaleghi)
Aller à : navigation, rechercher
Ruhollah Khaleghi
Khaleghi-2.jpg

Rouhollah Khaleghi

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Rouhollah Khaleghi, né en 1906 à Kerman et mort le 12 novembre 1965 à Salzbourg, est un musicien, compositeur et chef d'orchestre iranien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès son enfance, il est attiré par la musique. Il apprend à jouer le târ, malgré l'opposition de son père. À 17 ans, son père l'autorise à apprendre le violon. Il est parmi les premiers élèves de l'Institut de Musique de Téhéran (Honarestan-e musiqi). En parallèle, il continue ses études à l'École Normale de Téhéran. Khaleghi a été l'élève et le disciple du colonel Ali-Naghi Khan Vaziri, un maître de la musique iranienne au XXe siècle. En 1946, Khaleghi fonde l'association de la musique d'Iran (Anjoman-e Moussighi-ye Iran) et en 1949, l'Institut National de la Musique dont il devient le président. À la radio, il devient chef d'orchestre du programme Gol Ha (« Les fleurs »). Gol Ha était constitué de cinq catégories de programmes de musique classique iranienne :

  • Gol hā-ye rangārang (« les fleurs variées »), musique iranienne savante
  • Gol hā-ye vahshi (« les fleurs sauvages ») pour promouvoir les musiques régionales
  • Gol hā-ye javidane (« les fleurs éternelles ») pour promouvoir la littérature iranienne ; chaque pièce de cette catégorie était accompagnée d'une présentation du poète dont le poème était utilisé comme paroles du morceau présenté
  • Gol-e sabz (« fleur verte »), morceau relativement court
  • Yek Chakheh Gol (« une branche de fleur ») chant et musique sans présentation de poètes anciens ou contemporains.

Khaleghi a écrit deux livres en dehors de ses créations musicales et des cours qu'il donnait à l'Institut national de la musique: Nazari beh musiqi Iran (« Une vue sur la musique iranienne »), en 2 volumes et Hamahangui-e Musiqi (« Harmonie de la musique »). Le nom de Khaleghi reste indissociable de l'hymne Ey Iran dont il fut le compositeur de la musique. Les paroles sont de Gol-Golāb.

Khaleghi décède en 1965 après avoir œuvré pour la mise en place de méthodes d'enseignement de la musique dans son pays.

Parmi ses disciples, on compte Djalal Zolfonun.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fa) Mostafa Alamouti, Namdaran-e Moasser-e Iran, vol. 2, Book Press, London.