Rue du Cheval-Blanc (Nantes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue du Cheval-Blanc.

Rue du Cheval-Blanc
Image illustrative de l’article Rue du Cheval-Blanc (Nantes)
La voie vue depuis la rue Armand-Brossard
Situation
Coordonnées 47° 13′ 01″ nord, 1° 33′ 21″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Tenant Rue Saint-Léonard
Aboutissant Rue Armand-Brossard
Morphologie
Type Rue

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue du Cheval-Blanc

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rue du Cheval-Blanc

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue du Cheval-Blanc

La rue du Cheval-Blanc est une voie du centre-ville de Nantes, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue du Cheval-Blanc, qui relie la rue Saint-Léonard à la rue Armand-Brossard, au niveau de la place des Petits-Murs, est pavée et ouverte à la circulation automobile. Elle ne rencontre aucune autre rue.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le nom de la voie, qui a également été appelée « rue Bellabre », « rue des Murailles », « rue des Petits-Murs » et « rue Beaurepaire », vient de la présence au XVIIIe siècle d'un « hôtel du Cheval-Blanc »[1].

Historique[modifier | modifier le code]

À l'angle de la rue des Carmes et de la rue du Cheval-Blanc, le collège Saint-Jean, deuxième plus ancien établissement de la ville de ce type après le collège de Melleray, est fondé au début du XVe siècle, et sert d'école gratuite de grammaire après 1471. Les bâtiments, qui ont une entrée rue du Cheval-Blanc, sont restaurés et agrandis en 1610. L'établissement fut en concurrence avec le collège de Saint-Clément, qui fut préféré par l'Université et le parlement de Bretagne, qui émit le 14 février 1655 un avis défavorable à l'extension du programme d'étude du collège Saint-Jean, qui fut fermé et vendu par la ville. L'argent ainsi gagné servit à reconstruire le collège Saint-Clément[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'école Molière, construite en 1953, est l'œuvre de l'architecte Jean Merlet[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pied 1906, p. 67-68.
  2. de Berranger 1975, p. 128-129.
  3. Colette David, Michel Bazantay, Franck Gerno, Romain Rousseau et Murielle Durand-Garnier (photogr. Philippe Ruault), Nantes - Architectures remarquables* 1945/2000, Nantes, Nantes aménagement, , 140 p. (ISBN 2-9515061-0-4), p. 136.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :