Rue Poulbot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18e arrt
Rue Poulbot
Image illustrative de l’article Rue Poulbot
Rue Poulbot.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Clignancourt
Début 7, rue Norvins
Fin 5, place du Calvaire
Morphologie
Longueur 87 m
Largeur 5,3 m
Historique
Création Avant 1850
Dénomination
Ancien nom Impasse Trainée
Géocodification
Ville de Paris 7740
DGI 7767
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Poulbot
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Poulbot est une voie située dans le quartier de Clignancourt du 18e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom du dessinateur Francisque Poulbot (1879-1946), spécialiste des représentations des Poulbots, petits titis parisiens.

Historique[modifier | modifier le code]

La voie est située historiquement sur la commune de Montmartre avant d'être rattachée en 1863 à la ville de Paris. Située dans le « maquis[1] » de la butte, elle est intitulée « impasse Trainée » jusqu'en 1967 — du nom d'un procédé de chasse au loup[2] —, date où elle prend le nom de « rue Poulbot ». En 1970, une partie de la voie est intégrée à la place du Calvaire.

La rue fait partie de la zone du site, désormais touristique, du Vieux Montmartre.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Louis-Ferdinand Céline, dans son roman Féerie pour une autre fois (1952), fait à de nombreuses reprises allusion à l'impasse Trainée en y situant les carrières de gypse de son ami Jules, portrait du peintre Gen Paul[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. » Le maquis de Montmartre. Histoire. Photos », www.montmartre-secret.com.
  2. Louis-Ferdinand Céline, Féerie pour une autre fois, éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1993 (ISBN 978-2-07-011336-1), note 3, p. 1289.
  3. Ibid., p. 126, 129, 167 et 175.