Rue Porte-Neuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue Porte-Neuve
Image illustrative de l’article Rue Porte-Neuve
Vue aérienne de la rue Porte-Neuve, vers le sud.
Situation
Coordonnées 47° 13′ 11″ nord, 1° 33′ 42″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Hauts-Pavés - Saint-Félix
Début rue du Marchix
Fin place Viarme
Morphologie
Type Rue
Longueur 80 m
Histoire
Anciens noms Rue Cassius
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue Porte-Neuve
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Porte-Neuve
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue Porte-Neuve

La rue Porte-Neuve est une voie de Nantes, en France, situé dans le quartier Hauts-Pavés - Saint-Félix.

Description[modifier | modifier le code]

La rue est bitumée, ouverte à la circulation automobile. Longue de 80 mètres, elle prolonge la rue du Marchix pour aboutir place Viarme.

Dénomination[modifier | modifier le code]

La rue doit son nom à la porte qui, entre les XVe et XVIIIe siècles, permettait l'accès à la ville et plus particulièrement au quartier du Marchix. Durant la Révolution, elle porta également le nom de « rue Cassius »[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le couvent des Cordelières Sainte-Elisabeth est fondé en 1632 entre les actuelles rues d'Erlon, Porte-Neuve, de l'Industrie et Mercœur[2]. La Révolution met fin à l'activité de l'établissement, qui est démembré et vendu, en nombreuses parcelles, à des propriétaires privés.

La porte fortifiée qui commandait l'entrée de la ville à cet endroit est démolie en 1743[1].

Le quartier du Marchix environnant la rue était constitué en grande partie de logements insalubres. Dans les années 1930, un programme d'assainissement du secteur fut entrepris, mais la Seconde Guerre mondiale freine le projet. Les bombardements des 16 et 23 septembre 1943 ravagent le quartier. L'architecte Michel Roux-Spitz, chargé de la reconstruction de la ville, reprend le projet de rénovation du quartier[3].

Ainsi, des constructions sont rasées dans les années 1950 pour permettre l'élargissement de l'artère. En 1956, un immeuble est édifié à l'angle de la place Viarme, afin d'y accueillir la caisse d'allocations familiales qui s'y installe deux ans plus tard[4]. Elle y restera durant une trentaine d'années avant de s'installer dans le quartier Breil - Barberie.

Depuis 2000, la rue est parcourue par la ligne 3 du tramway.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pied 1906, p. 240
  2. Iconographie de Nantes, 1978, p. 121.
  3. Brochure des Archives municipales sur la reconstruction de Nantes, p. 42-44.
  4. « Porte-Neuve (rue) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 20 mai 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]