Roy Ascott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ascot.

Roy Ascott est un artiste de l'art télématique. Il est professeur associé au Département Art des Médias à l'École d'Art et d'Architecture de l'Université de Californie, Los Angeles.

Il développe une œuvre dans le but d'intégrer les nouveaux outils comme l'ordinateur, le télécopieur dans l'avancée de la création artistique. Grâce à l'élaboration de réseaux informatiques et télématiques, il espère établir les prémices d'une Conscience Planétaire.

Il fonde le Centre de recherche avancée dans les arts interactifs et le Centre de recherche en art et technologie (CAIIA-STAR) entre les universités de Wales (Pays de Galles) et de Plymouth: il crée ainsi une plate-forme de recherche doctorale commune à ces deux centres. En 2003, il a créé la plate-forme internationale de recherche avancée "Planetary Collegium" à l'Université de Plymouth avec des nœuds à Milan, Zurich, et Céphalonie.

En 1983, il est invité à participer à la manifestation Electra, organisée par Frank Popper au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris; Roy Ascott développe alors une œuvre en réseau planétaire intitulée La Plissure Du Texte (en référence au livre de Roland Barthes Le Plaisir Du texte) où dans 16 villes mondiales étaient installés des terminaux informatiques à l'aide d'un réseau télématique. Depuis les années 1960, Roy Ascott a été un praticien de l'art informatique interactif, art électronique, cybernétique et l'art télématique.

L'historien de l'art et de la technologie Frank Popper écrit de Roy Ascott : Roy Ascott a été parmi les premiers artistes à lancer un appel à la participation du spectateur totale ... À l'heure actuelle, Ascott est l'un des artistes les plus remarquables et les théoriciens dans le domaine de la télématique. Dans son premier spectacle (1964) à la Galerie Molton, Londres, il expose structures analogiques et des boîtes de diagramme, comprenant le changement des peintures et autres œuvres en bois, plexiglas et verre. En 1964, Ascott publié "Behaviourist Art and the Cybernetic Vision" en Cybernetica: revue de l'Association internationale de cybernétique (Namur). En 1968, il a été élu membre associé de l'Institution of Computer Science, Londres (proposé par Gordon Pask). En 1972, il est devenu un membre de la Royal Society of Arts.

Ascott a montré à la Biennale de Venise, Electra Paris, Ars Electronica, V2 Institut pour les médias instables, Triennale de Milan, Biennale de Mercosul faire, le Brésil, European Media Festival, et gr2000az à Graz, en Autriche. Son premier projet télématique était La Plissure du Texte (1983), un travail en ligne avec des artistes du monde entier. Le second était son "gesamtdatenwerk" Aspects de Gaia: Pathways numériques à travers le Whole Earth (1989), une installation pour le Festival Ars Electronica à Linz, discuté par (entre autres) Smith Matthew Wilson dans The œuvre d'art totale: à partir de Bayreuth le cyberespace, à New York: Routledge, 2007. Des expositions rétrospectives de son travail ont été présentés en mai 2009 à Plymouth Arts Centre, en Angleterre et dans le numérique international d'Incheon Arts Festival, Incheon, Corée du Sud en Septembre 2010. Son travail est présenté dans l'édition 2012 9e Biennale de Shanghai.

Sélection d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Ascott, R. 2012. 未来就是现在:艺术,技术和意识 [The Future is Now: Art, Technology, and Consciousness]. Beijing: Gold Wall Press.
  • Ascott, R. (ed). 2005. Engineering Nature. 2005.Bristiol UK:Intellect.
  • Ascott, R.2003. Telematic Embrace: visionary theories of art, technology and consciousness. (E.Shanken, ed.) Berkeley: University of California Press.
  • Ascott, R. 2002. Technoetic Arts (Editor and Korean translation: YI, Won-Kon), (Media & Art Series no. 6, Institute of Media Art, Yonsei University). Yonsei: Yonsei University Press
  • Ascott, R. 1998. Art & Telematics: toward the Construction of New Aesthetics. (Japanese trans. E. Fujihara). A. Takada & Y. Yamashita eds. Tokyo: NTT Publishing Co.,Ltd.
  • Ascott, R. 1999. Reframing Consciousness. Exeter: Intellect.
  • Ascott, R. 2000. Art Technology Consciousness. Exeter: Intellect. 2000
  • Packer, R. & Jordan, K. (eds). Multimedia: from Wagner to Virtual Reality, New York: Norton, 2001.
  • Amelia Jones (ed), The Blackwell Companion to Contemporary Art since 1945 (London: Blackwell, 2005). pp562, 567-9
  • Fred Forest Art et Internet, Editions Cercle D'Art / Imaginaire Mode d'Emploi, pp. 26 - 27

Lien externe[modifier | modifier le code]