Roland Pfefferkorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pfefferkorn.
image illustrant la sociologie
Cet article est une ébauche concernant la sociologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Roland Pfefferkorn est professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg, il est membre du laboratoire CNRS Dynamiques européennes (Dyname – UMR 7367).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1993, il est PRAG en Sciences économiques et sociales à l'Université de Strasbourg et à l'IUFM dans le cadre des préparations au Capes et à l'Agrégation.

En 2004, il soutient à l'Université Marc Bloch de Strasbourg, avec comme membre de jury Danièle Kergoat, son habilitation à diriger des recherches (Inégalités et rapports sociaux. L'éclipse des classes, l'émergence du genre) publiée en 20071.

En 2005, il est nommé professeur des universités2 dans son Université de Strasbourg.

La thématique des inégalités sociales (au sens large), la sociologie des rapports sociaux, notamment la sociologie des rapports sociaux de sexe et la question de l’articulation des différents rapports sociaux (classes, sexes, « races », générations) sont centrales dans ses recherches. Il s’intéresse aussi à d’autres thèmes comme en témoignent certaines de ses publications : sociologie du travail, sociologie économique, sociologie régionale (laïcité, langues), épistémologie et histoire de la sociologie et l’œuvre du philologue Victor Klemperer.

Bibliographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Livres

(2012), Genre et rapports sociaux de sexe, Lausanne (Suisse), Editions Page Deux, collection Empreinte, 2012, 140 p. [2ème édition revue Ville Mont-Royal (Québec), M éditeur, collection Mouvements, 2013, 140 pages].

(2008), Le système des inégalités, Paris, La Découverte, Collection  « Repères », série « sociologie », 128 p. (avec A. Bihr).

 (2007), Inégalités et rapports sociaux. Rapports de classe, rapports de sexe, Paris, Editions La Dispute, Collection « Le genre du monde », 412 p.

 (2002) Hommes-Femmes, quelle égalité ? Paris, Editions de l’Atelier, 352 p. (avec A. Bihr).

 (1999) Déchiffrer les inégalités, Paris, Syros/La Découverte, Collection « Alternatives économiques », 420 p. [2e édition entièrement refondue et mise à jour] (avec A. Bihr).

 (1996) Hommes-Femmes, l’introuvable égalité, Paris, Editions de l’Atelier, Collection Points d’Appui, 302 p. (avec A. Bihr).

 (1995) Déchiffrer les inégalités, Paris, Syros, Collection « Alternatives économiques », 576 p. (avec A. Bihr).

Direction d’ouvrages collectifs :

 (2014) Dictionnaire des inégalités, Paris, Armand Colin (avec A. Bihr), 444 pages.

 (2014) Précarités : dominations et résistances, Paris, L’Harmattan, collection Logiques sociales, 264 pages (avec D. Bertaux et C. Delcroix).

 (2010) Travail et rapports sociaux de sexe. Rencontres autour de Danièle Kergoat, Paris, L’Harmattan, collection Logiques sociales, 280 pages (avec X. Dunezat, J. Heinen, H. Hirata).

(2009) Chemins de l’émancipation et rapports sociaux de sexe, Paris, La Dispute, Col. « Le genre du monde », 250 pages (avec Ph. Cardon et D. Kergoat).

(2007) Métiers, identités professionnelles et genre, Paris, L’Harmattan, Col. « Logiques sociales », 254 pages (avec J.-Y. Causer et B. Woehl)

(2006) L’autonomie des femmes en question. Antiféminisme et résistances en Amérique et en Europe, Paris, L’Harmattan, Bibliothèque du féminisme, 246 p. (avec J. Trat et D. Lamoureux).

 (1998) La résistance allemande contre le nazisme, Strasbourg, Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance - Comité Régional Alsace, 210 pages [traduction en langue allemande, même éditeur, 1999]

Direction de numéros thématiques de revues avec comité de lecture :

 (2015) Raison présente, « La fabrique des imaginaires nationaux », n° 193, 1er trimestre 2015, 144 pages (avec J.-N. Sanchez).

 (2014) Raison présente, « Genre et santé au travail », n° 190, 2e trimestre 2014, 144 pages (avec H. Polesi).

 (2012) Raison présente, « Sexualités. Normativités », n° 183, 3e trimestre 2012, 144 pages (avec P. Legouge et J.-N. Sanchez).

 (2011) Raison présente, « Articuler les rapports sociaux. Classes, Sexes. Races », n° 178, 2e trimestre 2011, 144 pages (avec X. Dunezat).

 (2011) Cahiers du genre, n° hors-série, avril 2011, « Genre, politiques sociales et citoyenneté », 248 pages (avec B. Marques-Pereira).

(2011) Migrations-Sociétés, Vol. 23, n° 133, janvier-février 2011, « Migrations, racismes et résistances », 212 pages (avec D. Bertaux et C. Delcroix).

 (2010) Raison présente, « Racisme, Race et Sciences Sociales », n° 174, 2e trimestre 2010, 140 pages. (avec J. Matas).

(2009) Cahiers du genre, « Etat/Famille/Travail : "Conciliation" ou Conflit ? », n° 46, 270 pages (avec J. Heinen et H. Hirata).

 (2008) Raison présente, n° 167, « Démonter le langage du pouvoir. Autour de Victor Klemperer », 3e trimestre 2008 (avec P. Hartmann), 140 pages.

(2008)  Raison présente,  n° 165, « Critiques du libéralisme économique »,  1er trimestre 2008,  140 pages.

[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Trop de liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Les liens externes doivent être des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article ou de la section « Liens externes ».