Roches Noires (téléfilm)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Roches Noires
Réalisation Laurent Dussaux
Scénario Véronique Lecharpy
Nicolas Tackian
Acteurs principaux
Sociétés de production Fontaram Productions
AT-Production
RTBF
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Policier
Première diffusion Drapeau de la Belgique sur La Une
Drapeau de la Suisse sur RTS Un
Drapeau de la France sur France 3


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Roches Noires est un téléfilm policier français réalisé par Laurent Dussaux sur un scénario de Véronique Lecharpy et Nicolas Tackian diffusé, pour la première fois, en Belgique, le sur La Une, en Suisse, le sur RTS Un et, en France, le sur France 3.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Roches Noires, alors qu'elle fait son jogging, Lisa découvre le corps congelé d'un enfant, Julien, disparu depuis 20 ans. À cette époque, le jeune garçon était monté dans une camionnette, laissant seul son copain Martin, qui n'avait osé monter dans le véhicule. Le conducteur de la camionnette a été accusé, puis condamné pour le meurtre de Julien mais il n'a jamais avoué et le corps n'avait jamais été retrouvé. Le policier Simon Beauregard, qui est le frère de l'homme condamné pour le crime il y a vingt ans, est envoyé dans le village perdu dans la montagne. Il veut élucider l'affaire. Comment le corps a-t-il refait surface ? La thèse officielle du crime sexuel tient-elle vraiment la route ? Il enquête avec l'aide de Lisa, qui est justement la fille de l'enquêteur de l'époque.

Fiche technique[1][modifier | modifier le code]

Distribution[1][modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le téléfilm a été tourné à Pralognan-la-Vanoise, en Savoie, du au [2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

En 2018, le journaliste du Moustique (magazine) énumère les règles d'un téléfilm policier français réussi : « une région française qui rappelle des souvenirs de vacances [...] mais abrite aussi des coins sauvages aussi beaux qu'inquiétants », « l'héroïne [:] une jeune femme qui a vécu des choses douloureuses, et retourne par la force des choses sur les lieux de son enfance », « un mort », « le héros, forcément enquêteur », « le casting, très réussi ». Il conclut par : « C'est ce qu'on appelle un sans-faute. En tout cas sur papier... »[3] Lors de la rediffusion du téléfilm, deux ans plus tard, sur La Une, le même magazine parle d'une « trame assez classique » mais, ajoute la journaliste, il « se démarque par de nombreux rebondissements inattendus et son excellent casting »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Générique du téléfilm
  2. « France 3 : « Roches Noires » en tournage avec Grégori Derangere et Flore Bonaventura », sur Média +, (consulté le 1er avril 2018).
  3. Yannic Duchesne, « Meurtre en Savoie », Moustique, no 4808,‎ , p. 136.
  4. Letizia Virone, « Mystère savoyard », Moustique, no 4912,‎ , p. 128.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Ressources relatives à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :