Robert Garry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Garry
Garry Robert.jpg
Robert Garry, 1963.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité

Robert Garry est un géographe né le à Saint-Barthélémy d'Agenais, Lot-et-Garonne en France, naturalisé canadien en 1958 et mort à Montréal en janvier 1989.

Formation[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1931 à 1949, Robert Garry est administrateur des services civils de l'Indochine, directeur des services économiques du Cambodge, délégué auprès du gouvernement cambodgien. De 1935 à 1942, il enseigne le droit à l'École d'administration cambodgienne. En 1947, il s'installe à Montréal et enseigne la géographie à l'institut de géographie de l'Université de Montréal. Spécialiste des civilisations extrême-orientales, Robert Garry devient professeur agrégé en 1950, professeur titulaire en 1963 et conférencier sur l'Asie de l'Est. Après sa retraite en 1971, il poursuit l'enseignement en tant que chargé de cours et prononce de nombreuses conférences jusqu'en 1985. Il est membre de plusieurs associations, dont l'Association québécoise pour les études asiatiques, qu'il préside. Il participe à la réalisation et à la présentation de nombreuses émissions de télévision. Il réalise plusieurs voyages d'études, et publie de nombreux livres et articles.

Centre de documentation Robert Garry[modifier | modifier le code]

En 1976, afin de centraliser les activités d’enseignement et de recherche sur l’Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée), Robert Garry participe à la création du Centre d’études asiatiques (CETASE) à l’Université de Montréal. Par la suite, son champ d’expertise s’étend à l’Asie du Sud-Est (Vietnam, Philippines et autres pays du Sud-est asiatique) puis à l’Asie du Sud (Inde et pays indianisés de l’Asie)[1].

Afin de soutenir et de référer les étudiants et chercheurs dans leurs recherches, un centre de documentation est aussi créé. Robert Garry fait don de nombreux documents de sa collection personnelle pour alimenter ce nouveau centre et, rapidement, la collection du centre contient plus de 40 000 documents en français, anglais, chinois, japonais et coréen[2].

En 2005, le centre de documentation Robert Garry s’associe aux bibliothèques de l’Université de Montréal et sa collection est intégrée au catalogue informatique Atrium. Le 2 mai 2014, le centre de documentation Robert Garry est fermé pour être déplacé à la Bibliothèque des Lettres et Sciences humaines (BLSH) de l’Université de Montréal. Il rouvre le 26 février 2015 sous le nom d’Espace Asie. Celui-ci contient un espace de travail vitré avec 10 places de travail individuel, un dispositif d'exposition et une salle multifonctionnelle de 24 places sous forme de tables électrifiées et de fauteuils munis de tablettes[3]. Les livres sont séparés en deux sections, une partie disponible sur des étagères traditionnelles et une autre partie placée dans des rayonnages compacts mobiles (une partie accessible directement dans le nouvel espace, le reste au centre de conservation dans le sous-sol du pavillon Lionel-Groulx). La collection de films est ajoutée à la collection de la médiathèque[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. FAS- http://www.fas.umontreal.ca, « Présentation - Centre d'études asiatiques - Université de Montréal », sur cetase.umontreal.ca (consulté le 28 novembre 2019)
  2. « Université de Montréal - Service de la gestion de documents et des archives », sur www.archiv.umontreal.ca (consulté le 28 novembre 2019)
  3. « Un nouvel Espace Asie à la BLSH à l'automne 2014 », sur Université de Montréal (consulté le 28 novembre 2019)
  4. « Espace Asie », sur Asso-CETASE, (consulté le 28 novembre 2019)