Rince-doigts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
WETNAPMAN 58292 3.JPG

Le rince-doigts est, depuis l'Antiquité, un petit récipient contenant de l'eau parfumée ou quelques rondelles de citron dans lequel les convives plongent leurs doigts pour les nettoyer. À l'époque romaine, hors les repas pris avec une cuillère (soupe), les aliments étaient saisis avec les doigts et portés à la bouche. Des serviteurs se tenaient à disposition pour présenter de petites coupelles remplies d'eau parfumée et une serviette pour essuyer les doigts.

Aujourd'hui, une lingette rince-doigts, ou simplement rince-doigts, est une petite serviette de papier ou de textile humide se présentant presque toujours pliée et enveloppée dans une pochette en aluminium plastifié étanche, de quelques centimètres.

Ces lingettes servent à nettoyer ou désinfecter. Les lingettes nettoyantes sont humectées d'un produit aqueux et parfumé[1], là où les serviettes destinées à désinfecter contiennent de l'alcool.

Elles sont couramment mises à disposition des clients au restaurant, à bord des compagnies aériennes, dans les casinos, ou se retrouvent chez des professionnels de la santé comme les médecins. À table, les rince-doigts ont leur place à côté des couverts.

Le rince-doigts lingette, conditionné en principe à l'unité, dans une feuille d'aluminium de six à neuf micromètres, est à usage unique et personnel. Il fait l'objet de collections ; le 1er collectionneur européen, Wetnapman, affiche, en juin 2017, 1 920 lingettes.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exemple de formulation d'un rince-doigts parfum citron : eau, alcool dénaturé, parfum, citral, limonène, linalol, géraniol, citronellol.

Articles connexes[modifier | modifier le code]