Rick Allen (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rick Allen
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
En fonction depuis le
(3 ans, 7 mois et 16 jours)
Circonscription 12e district de Géorgie
Prédécesseur John Barrow
Biographie
Nom de naissance Richard Wayne Allen
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Augusta (Géorgie, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université d'Auburn
Religion Méthodisme
Site web allen.house.gov

Richard Wayne Allen dit Rick Allen, né le à Augusta (Géorgie), est un homme politique américain, représentant républicain de Géorgie à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rick Allen est originaire d'Augusta dans le comté de Richmond en Géorgie. Il grandit dans une ferme du comté voisin de Columbia[1]. Il quitte la Géorgie pour étudier à l'université d'Auburn, en Alabama, dont il sort diplômé en 1973[2]. Il revient ensuite à Augusta[3] pour fonder en 1976 une entreprise de construction R.W. Allen & Associates[4].

En 2012, il se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 12e district de Géorgie. Durant la primaire, il s'oppose principalement à l'avocat d'Evans, Wright McLeod. C'est pourtant l'ancien représentant d'État Lee Anderson qui arrive en tête du premier tour avec 34 % des suffrages, devant Allen (26 %) et McLeod (25 %). Au second tour de la primaire, Allen est battu de 159 voix par Anderson, qui perd finalement l'élection face au démocrate sortant John Barrow[5].

Allen est à nouveau candidat en 2014. Il remporte la primaire républicaine dès le premier tour avec 54 % des suffrages. Barrow est la cible des républicains depuis plusieurs élections, étant élu d'un district conservateur, notamment depuis le redécoupage des circonscriptions de 2012. Cependant, Allen a d'abord des difficultés à lever des fonds face au démocrate soutenu par la Chambre de commerce des États-Unis et la National Rifle Association[6]. Il dépense cependant 1 million de dollars de sa fortune personnelle pour mener sa campagne[3], durant laquelle il tente de lier Barrow au président Barack Obama alors impopulaire[1]. Allen est élu représentant avec 54,8 % des voix face à Barrow[7].

En mai 2016, il provoque une polémique. Avant le vote d'un amendement (finalement rejeté) pour interdire la discrimination envers les personnes LGBT, il cite des versets de la Bible selon lesquels les homosexuels méritent la mort[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jessica Taylor, « Will John Barrow be last Blue Dog standing? », sur The Hill, (consulté le 27 octobre 2016).
  2. (en) « ALLEN, Rick W., (1951 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 27 octobre 2016).
  3. a et b (en) Walter C. Jones, « John Barrow, Rick Allen, distance themselves from negative ads », sur The Augusta Chronicle, (consulté le 27 octobre 2016).
  4. (en) « Rep.-elect Rick Allen (R-Ga.-12) », New Members Guide 2015, sur The Hill (consulté le 27 octobre 2016).
  5. (en) « A Look Back at Candidate Rick Allen », sur Metro Spirit, (consulté le 27 octobre 2016).
  6. (en) Emily Cahn, « How Republicans Caught Their White Whale: John Barrow », sur Roll Call, (consulté le 27 octobre 2016).
  7. (en) « Rep. Rick W. Allen, R-Ga. », Member Profile Page, sur Roll Call (consulté le 27 octobre 2016).
  8. (en) Jennifer Shutt, « Homosexuals 'Worthy of Death' Bible Verse Read Before Key Vote », sur Roll Call, (consulté le 27 octobre 2016).
  9. (en) Geoff Earle, « 'It was f**king ridiculous': Some GOP lawmakers ditch meeting after representative tries to shame them with Bible passage on homosexuality that calls gays 'reprobate' and 'worthy of death' », sur The Daily Mail, (consulté le 27 octobre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]