Richard Abegg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Richard Abegg
Richard Abegg.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
KoszalinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Richard Wilhelm Heinrich AbeggVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Wilhelm Abegg
Waldemar Abegg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
signature de Richard Abegg
signature

Richard Abegg (né le à Dantzig et mort le à Tessin), était un chimiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Abegg fut élève du Wilhelmgymnasium à Berlin, puis il s'inscrit à l'université de Kiel pour étudier la chimie physique. Plus tard il déménagea vers Tübingen et Berlin. Là-bas il passa sa thèse de doctorat le 19 juillet 1891 auprès du professeur August Wilhelm von Hofmann avec un travail sur le chrysène et ses dérivés. Il travailla ensuite en tant qu'assistant du professeur Wilhelm Ostwald à Leipzig, du professeur Svante Arrhenius à Stockholm et Walther Nernst à Göttingen.

En 1899, Abegg devint Privatdozent (maître de conférence) et directeur de l’institut de chimie à Breslau. Un an plus tard, il passa son habilitation à diriger les recherches en tant que professeur d'université extraordinaire. Clara Immerwahr étudia et passa son doctorat auprès de lui. En 1909, il devint professeur ordinaire à l'École polytechnique de Breslau. Avec son collègue Guido Bodländer (en) il rendit public la même année l'affinité électronique, un nouveau principe en chimie inorganique.

À partir de 1901, il fut aussi rédacteur au journal Zeitschrift für Elektrochemie.

Abegg introduisit la notion d'affinité électronique dans la chimie et posa ainsi les bases pour le Handbuch der Anorganischen Chemie (1905-1939). En 1904, Abegg établit la règle de valence qui porte son nom.

Abegg s'intéressa aussi à la photographie et au voyages en aéronefs.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Über das Chrysen und seine Derivate. Schade, Berlin 1891
  • Anleitung zur Berechnung volumetrischer Analysen. Grass, Barth & Co, Breslau 1900
  • Die Theorie der elektrolytischen Dissociation. Enke, Stuttgart 1903

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]