Rhéna Schweitzer Miller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rhena Schweitzer Miller
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités
Père

Rhéna Schweitzer Miller est une activiste humanitaire franco-américaine, née le à Strasbourg, et morte le à Pacific Palisades, en Californie.

Fille unique d’Albert Schweitzer, elle dirigea l’hôpital que son père fonda à Lambaréné et elle organisa la fondation qui porte son nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1917, Albert Schweitzer et sa femme Hélène Bresslau, sont arrêtés comme citoyens allemands en Afrique Équatoriale Française. L’hôpital qu'ils y fondèrent en 1913 sur les rives du fleuve Ogooué à Lambaréné dans ce qui est aujourd'hui le Gabon, fut fermé et ils furent emmenés dans un camp de détention en France.

Rhena Schweitzer est née à Strasbourg en Alsace-Lorraine en 1919. À l'issue de la Première Guerre mondiale, cette région venait à nouveau d'être française, après plus de 45 années d'occupation allemande.

Les membres de sa famille étant restés en Europe, le Dr Schweitzer retourne en Afrique en 1924, où il reçoit occasionnellement leur visite lors des deux décennies suivantes.

En 1939, Rhena Schweitzer se maria à Jean Eckert, facteur d'orgues, duquel elle divorça.

En 1940, son père lui demanda de constituer la fondation Albert Schweitzer.

Laborantine de formation, elle vint en Afrique pour travailler à l’hôpital. Après la mort de son père, elle en prit la direction, occupant cette fonction jusqu'en 1970.

À la suite de son décès, l'hôpital s'est agrandi jusqu'à comprendre 150 lits répartis dans 12 bâtiments, recevant annuellement 35 000 patients.

À la fin des années 1960, lors de la guerre civile au Nigeria, Rhéna Miller-Schweitzer accueillit des enfants Ibo du Biafra. Quand l'hôpital fut complet, vingt lits furent installés au domicile de Rhéna, deux enfants dormant dans chaque lit.

Elle rencontra David C. Miller, son second mari, à l’hôpital. Miller était médecin et vint au Gabon pour conduire une étude sur les maladies du cœur à l’hôpital Albert Schweitzer où il tint une relation étroite avec le Dr Schweitzer, l'accompagnant au moment de sa mort en 1965.

Le couple se marie en 1971. Ils vécurent à Atlanta et voyagèrent à travers le monde, offrant une assistance médicale en Afghanistan, au Bangladesh, en Éthiopie, en Haïti, en Inde, au Nigeria, au Pakistan, au Vietnam et au Yémen. David Miller décéda en

Avec Harold Robles, Miller créa, en 1984, The Albert Schweitzer Institute for the Humanities qui s'installa ensuite à l'université Quinnipiac à Handen dans le Connecticut. Robles et Miller créèrent le Reverence for Life Commendation en 1990 pour reconnaître les efforts humanitaires prodigués dans l'esprit d'Albert Schweitzer.

Mère d’un garçon et de trois filles nés de son premier mariage, et aïeule de huit petits-enfants et de cinq arrière-petits-enfants, Rhéna Schweitzer Miller mourut le à Pacific Palisades, Californie, au domicile d'une de ses filles, à l’âge de 90 ans[1]. Elle a été inhumée aux côtés de son père à Lambaréné[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Dennis Hevesi, « Rhena Schweitzer Miller, 90, Dies; Aided Father’s Work », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. Elaine Woo, « Rhena Schweitzer Miller dies at 90; child of Nobel prize winner continued his work in West Africa », Los Angeles Times, 28 février 2009.