Retour au pays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Retour au pays
Auteur Robin Hobb
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantasy
Version originale
Langue Anglais américain
Titre Homecoming
Éditeur Tor Books
Date de parution 2003
Version française
Traducteur Véronique David-Marescot
Éditeur Pygmalion
Lieu de parution Paris
Date de parution 2007
Type de média Livre papier
Nombre de pages 144
ISBN 978-2756401119

Retour au pays : Prélude à L'Assassin royal et aux Aventuriers de la mer (titre original : Homecoming) est un roman court de Robin Hobb initialement paru dans l'anthologie Legends II: New Short Stories by the Masters of Modern Fantasy en 2003. Le texte est traduit en français en 2006 par Véronique David-Marescot pour les éditions Pygmalion qui le publie ainsi que d'autres nouvelles dans le deuxième tome de l'anthologie Légendes de la fantasy en . Le même éditeur le publie ensuite seul en dans l'ouvrage Retour au pays. Il constitue un prélude au cycle Les Aventuriers de la mer.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le texte est un récit à la première personne, et prend la forme d'un journal intime tenu par Dame Carillon Valjine Rochecarre.

Née Valjine, Dame Carillon Valjine Rochecarre est une femme riche, noble et passionnée d'art, embarquée sur un bateau vers une destination inconnue. Elle rédige un journal intime où elle relate la vie à bord et ses sentiments. Progressivement, elle s'aperçoit qu'elle est exilée à la suite de la trahison du gouvernement. Les conditions de vie sont difficiles sur le navire. Au début du voyage, elle se croit supérieure aux autres, puis peu à peu, réalise que les classes sociales ne sont pas à différencier. Le récit est a priori réaliste mais il se déroule dans un cadre spatio-temporel imaginaire : le calendrier est fictif et la destination effrayante (« les Rivages maudits »).

L'écriture à la première personne permet au lecteur de découvrir ce monde inconnu de façon progressive.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]