Requin saumon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lamna ditropis • Requin-taupe du Pacifique

Le requin saumon ou requin-taupe du Pacifique (Lamna ditropis) est une espèce de requin de la famille des lamnidés.

C'est un prédateur du saumon dont il tire son nom. Il peut atteindre 3 mètres de long.

Il vit dans l'océan Pacifique nord, surtout en Alaska, mais peut migrer jusque dans des zones subtropicales, une étude par balisage ayant montré qu'il pouvait descendre jusqu'à Hawaii et parcourir plus de 18 000 km en 640 jours. Les femelles sont plus fréquentes au niveau des côtes d'Alaska, alors que les mâles se concentrent du côté sibérien[réf. à confirmer][1]. On le trouve de la surface à 650 mètres de fond.[réf. nécessaire]

Le requin saumon a la faculté de supporter des températures très froides comme celles de l'Alaska où, en hiver, la température de l'eau varie entre 2 et 8 °C. Cette faculté serait due à des protéines particulières qui maintiennent un rythme cardiaque élevé, ce qui permettrait de réchauffer le sang[2].

Cette capacité cardiaque permet au requin saumon de maintenir une température jusqu'à 20 °C supérieure à celle de l'eau.

Il possède des muscles rouges le long de son arête centrale qui lui permettent de conserver une vitesse élevée assez longtemps pour lui donner l'avantage sur ses proies. La contrepartie est que le requin saumon doit nager en permanence afin de maintenir la température de ses muscles. On considère que, s'il arrêtait de nager, il ne serait pas capable de repartir et mourrait[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Documentaire télévisuel, Le peuple des volcans, série de Bertrand Loyer, narration Jacques Gamblin. Coproduction : Arte France et Saint Thomas Productions (France - 2010 et 2012). LES SAUMONS DU LAC SURPRISE, un film de Bertrand Loyer ; année de prod : 2012.
  2. Satellite Tagging and Cardiac Physiology Reveal Niche Expansion in Salmon Sharks, Kevin C. Weng, Pedro C. Castilho, Jeffery M. Morrissette, Ana M. Landeira-Fernandez, David B. Holts, Robert J. Schallert, Kenneth J. Goldman, & Barbara A. Block, Science ; 7 octobre 2005 ; 310 : 104-106.
  3. Requin - Il est censé être à sang froid. Pourtant, certains de ses muscles atteignent 26 °C. Science & vie 1064:96, mai 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]