Refuznik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Refuznik (en anglais, refusenik) est un mot apparu pendant la guerre froide. Il désigne des personnes à qui certains droits ont été refusés, notamment l'interdiction d'émigrer. Plus tard, ce terme a aussi servi à désigner ceux qui refusent de participer aux activités obligatoires, tel le service militaire (des objecteurs de conscience).

Étymologiquement, c'est un mot-valise composé à partir du mot anglais refuse et du mot russe ouznik (узник) = le prisonnier. Ce terme a pris différentes significations selon les époques :

  • Dissidents juifs soviétiques,
  • Refuznik (Israël) est un hyperonyme et un néologisme politique désignant des citoyens ou des soldats israéliens qui refusent de servir dans les Territoires palestiniens.
  • Refuznik au Royaume-Uni : des personnes refusent la carte d'identité nationale imposée par le gouvernement britannique. [réf. nécessaire]
  • Ce terme a aussi été adopté par un écrivain musulman, Irshad Manji, qui se décrit comme une refuznik qui s'oppose à l'Islam traditionaliste. [réf. nécessaire]
  • Le terme refuznik (ou « tech-refuznik ») désigne aussi les opposants aux nouvelles technologies qui se multiplieront inévitablement selon certains auteurs et commettront des actes violents, de sabotage, voire de terrorisme lorsque celles-ci seront ressenties comme trop envahissantes[1].

Une voie publique de Paris a reçu le nom d’allée des Refuzniks en 1986 pour honorer les refuzniks de l’URSS.

Prière pour refusniks est un court métrage français réalisé par Jean-Luc Godard en 2004 dans lequel le réalisateur adresse deux lettres cinématographiques à des jeunes soldats israéliens ayant été condamnés après avoir refusé d’intervenir dans les territoires occupés.


Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :