Paul Gayrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Raymond Gayrard)
Paul Gayrard
Francois-Joseph Heim 001b.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Maîtres

Joseph Raymond Gayrard, dit Paul Gayrard[1], né le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et mort le à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise)[2], est un sculpteur et médailleur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daphnis et Chloé, Paris, musée du Louvre.

Paul Gayrard étudie à un âge précoce avec son père Raymond Gayrard, sculpteur et médailleur, (Rodez, -1858)[3]. Il est l'élève de François Rude et David d'Angers.

Paul Gayrard débute au Salon de 1827 et poursuit ses expositions sa vie durant. En 1834, il obtient la deuxième place au concours et la médaille de première classe en 1846 et 1848. Il expose pour la dernière fois en 1855.

Apprécié de la haute société française, il exécute beaucoup de bustes de personnalités contemporaines. Il est également sculpteur animalier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'acte de décès.
  2. Archives départementales du Val-d'Oise acte de décès no 15 dressé le 23/07/1855, vues 4-5 / 44
  3. Jules Duval, (1813-1870), Raymond Gayrard, graveur et statuaire : biographies aveyronnaises (Seconde édition), Rodez, éditeur : E. Caprère, 1866. (BNF 5469623g). Gallica.
  4. « Modèle en plâtre représentant un cheval de harnais », sur Christie's
  5. vu à l'émission Affaire conclue le dimanche  ; le nom de Fanny Cerrito et celui de Gaymard sont insculptés dans le marbre
  6. « Daphnis et Chloé, Joseph Raymond Paul Gayrard », sur Musée du Louvre

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'École française au dix-neuvième siècle, Volume 3, Paris, É. Champion, 1914-1921 (BNF 34214741).
  • Jules Duval, Raymond Gayrard, graveur et statuaire : notice biographique, biographies aveyronnaises (Seconde édition), Rodez, E. Caprère éd., 1866 (BNF 5469623g).

Liens externes[modifier | modifier le code]