Liste des personnages de La casa de papel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Raquel Murillo)

Casadepapelwordmark.png

Cet article décrit les personnages de la série La casa de papel.

Résumé[modifier | modifier le code]

Saison 1 Saison 2
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5
Équipe de braquage
Sergio Marquina « Le Professeur » (Álvaro Morte)
Silene Oliveira « Tokyo » (Úrsula Corberó)
Andrés de Fonollosa « Berlin » (Pedro Alonso) Andrés de Fonollosa « Berlin » (Pedro Alonso) (Flashback)
Agata Jimenez « Nairobi » (Alba Flores)
Anibal Cortés « Rio » (Miguel Herrán)
Daniel Ramos « Denver » (Jaime Lorente)
Agustin Ramos « Moscou » (Paco Tous) Agustin Ramos « Moscou » (Paco Tous) (Flashback)
Mirko Dragić « Helsinki » (Darko Perić)
Radko Dragić « Oslo » (Roberto García) « Oslo » (Roberto García) (Flashback)
Raquel Murillo « Lisbonne » (Itziar Ituño)
Mónica Gaztambide « Stockholm » (Esther Acebo)
Martín Berote « Palerme » (Rodrigo de la Serna)
« Bogota » (Hovik Keuchkerian)
« Marseille » (Luka Peroš)
Matías Caño (Ahikar Azcona)
Julia « Manille » (Belén Cuesta) (apparition) Julia « Manille » (Belén Cuesta)
Équipe de police
Raquel Murillo (Itziar Ituño) Alicia Sierra (Najwa Nimri)
Ángel Rubio (Fernando Soto)
Alfonso Prieto (Juan Fernández Mejías) Alfonso Prieto (Juan Fernández Mejías) (apparition)
Luis Tamayo (Fernando Cayo)
Suárez (Mario de la Rosa)
Alberto Vicuña (Miquel García Borda) Alberto Vicuña (Miquel García Borda) (apparition)
Autres
Arturo Román (Enrique Arce)
Mónica Gaztambide (Esther Acebo)
Alison Parker (María Pedraza)
Mercedes Colmenar (Anna Gras)
Ariadna Cascales (Clara Alvarado)
Cesar Gandia (José Manuel Poga)
Gouverneur de la Banque d'Espagne (Pep Munné)

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Sergio Marquina / Professeur[modifier | modifier le code]

Surnommé « Le Professeur », il est le cerveau de l’opération et chef de la bande de voleurs à la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Introverti et très intelligent, il est le demi-frère de Berlin, l'un des braqueurs. Le plan du vol à la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre est fortement inspiré de ce que lui racontait son père, mort dans un braquage. Une de ses tactiques pour le vol à effectuer sera de maintenir un contact direct avec la police. Pour ce faire, il se lie d'amitié avec l'inspecteur de police Raquel Murillo et tombe peu à peu amoureux d'elle ; il prendra une fausse identité sous le nom de « Salvador ».

Silene Oliveira / Tokyo[modifier | modifier le code]

Surnommée « Tokyo »[1], elle a été embauchée par le Professeur pour faire partie de la bande de braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Elle est recherchée pour différentes agressions et vols et est entrée dans le monde du crime à l'âge de 14 ans avec son petit ami de 28 ans. Ce dernier est décédé durant l'assaut d'une camionnette Prosegur. C’est une jeune femme impulsive, avec un manque apparent d'empathie. Tokyo est en couple avec Rio. Initialement en froid avec Nairobi, elle se lie d’amitié avec elle lorsque cette dernière lui fait des confidences sur sa vie de maman.

Raquel Murillo / Lisbonne[modifier | modifier le code]

Elle est l'inspectrice de police qui doit résoudre le braquage de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. C’est une femme à fort caractère, calme et intelligente, chargée de négocier avec le Professeur dont elle va tomber amoureuse sans savoir qu’il est le « cerveau » du cambriolage. Divorcée d'un mari violent, Alberto Vicuña, Raquel vit avec sa fille Paula et sa mère Mariví Fuentes, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Le cambriolage de la Fabrique la met dans tous ses états, mais à sa grande surprise, lui apportera plus que ce qu'il ne lui enlèvera. Elle travaille main dans la main avec le sous-inspecteur Ángel Rubio, son ami et collègue depuis quinze ans avec qui elle a eu une aventure il y a 8 ans. Après le braquage de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre et après être tombé amoureuse du Professeur, elle rejoindra l'équipe de braqueur et sera surnommé « Lisbonne ».

Andrés de Fonollosa / Berlin[modifier | modifier le code]

Costume de Berlin exposé au Gamescom en 2019.

Appelé « Berlin », il est considéré comme le leader du groupe de braqueurs. Notamment connu pour des casses de bijouteries, de maisons de vente aux enchères et de fourgons blindés, il réalise son plus gros coup aux Champs-Élysées où il vole 434 diamants. Ce personnage est misogyne, fait preuve d'une absence totale d'empathie et ne fait pas la différence entre le mal et le bien. Il est en phase terminale d'une maladie dégénérative rare, la myopathie de Helmer, maladie de fiction s'apparentant à la myopathie mitochondriale[2]. Il est abattu, dans la fabrique nationale de la monnaie et du timbre, après l'assaut des forces spéciales. Il fera quelques apparitions en Flash-back dans les parties 3 et 4.

Annibal Cortés / Rio[modifier | modifier le code]

Appelé « Rio », il est le hacker du groupe, il programme les ordinateurs et gère les explosifs ainsi que leur placement stratégique. Il se met rapidement en couple avec Tokyo et leur relation complique assez vite le bon déroulement du braquage. C’est le personnage le plus faible, le rêveur du groupe. Contrairement aux autres, il a beaucoup à perdre étant donné qu’il a gardé contact avec sa famille. Avec ce cambriolage, il veut prouver de quoi il est capable.

Agata Jimenez / Nairobi[modifier | modifier le code]

Surnommée « Nairobi », elle est une vraie combattante. Très charismatique, elle s’entend avec tout le monde excepté Berlin, avec qui elle tombe fréquemment en désaccord. Elle est spécialisée dans la fabrique de faux billets. Après avoir passé quelque temps en prison, elle perd la garde de son fils âgé de trois ans. Après le braquage de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, elle espère, grâce à l’argent dérobé, retrouver son fils. Elle est tuée par balle, à la fin de la partie 4, abattue par Cesar Gandia, le chef de la sécurité du Gouverneur d'Espagne.

Daniel Ramos / Denver[modifier | modifier le code]

Surnommé « Denver » (aussi appelé Ricardo), il est le fils de Moscou. Il a testé toutes les drogues et est réputé pour être celui se battant le plus. Élevé par son père, il pense que sa mère les a abandonnés à cause de sa grande consommation de drogue. Il se dispute violemment avec son père dès qu’il apprend que c’est lui qui l’a laissée seule sur le bord de la route. Malgré son caractère explosif, il a un grand cœur et ferait tout pour ceux qu'il aime. Pendant le cambriolage, il rencontre Mónica Gaztambide, secrétaire de la Fabrique et otage. Alors que celle-ci veut avorter, il lui demande d'y renoncer, mais doit la tuer sur ordre de Berlin après que celle-ci a volé un téléphone. Il se contentera de la blesser, la soigne, et en tombe amoureux. Il la demande en mariage et ils finiront par s'échapper ensemble de la Fabrique. Lors de la partie 4, il retrouve Julia, sa cousine transgenre, qui est infiltrée parmi les otages dans le but de mater une éventuelle rébellion en transmettant toutes informations qu'elle entend dans les conversations. Par ailleurs, Denver a menti sur son identité, disant s'appeler Ricardo, bien qu'il soit identifié par la police comme Daniel Ramos.

Agustin Ramos / Moscou[modifier | modifier le code]

Dit « Moscou », figure paternelle, est le braqueur le plus gentil. Il est chargé de faire le tunnel qui permettra aux braqueurs de s'échapper de l'établissement. À l'intérieur de la fabrique, Moscou essaie de garder tout le monde concentré, sans dévier du plan en soutenant son fils Denver. Il mourra par balle dans la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Il fera quelques apparitions en Flash-back dans les parties 3 et 4.

Mirko Dragić / Helsinki[modifier | modifier le code]

Surnommée « Helsinki », il et également connu sous le nom de Yashin Dasáyev, est un membre de la bande des braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Avec Oslo, son cousin, c'est la force brute de l'équipe mais on ne sait pas grand-chose de lui ; seulement son passé violent dans la guerre. Il ne parle pas beaucoup, obéit toujours à Berlin, a une très bonne relation avec Nairobi et aime rendre Arturo nerveux, notamment en l'appelant « Arturito ». Il est un de ceux qui sortent avec l'argent et part avec Nairobi. Dans la partie 4, Helsinki se lie avec Palerme. Les deux hommes se parlent notamment après la mort de Nairobi, et se révèlent leurs vraies identités. Helsinki précise également être originaire de Belgrade.

Mónica Gaztambide / Stockholm[modifier | modifier le code]

Secrétaire de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre et maîtresse d'Arturo Román (avec qui elle apprend qu'elle est enceinte), elle fait partie des otages. Elle est une femme bien éduquée, gentille et patiente qui cherche à se construire un bon futur. Lors de la prise d’otages, elle est sous les ordres de Berlin et arrive à gagner en partie la confiance des braqueurs en obéissant aux ordres. Elle tombe d’ailleurs amoureuse de l’un deux, Denver, avec qui elle a plusieurs relations sexuelles. Mónica finit par devenir une alliée véritable lorsqu'elle empêche Arturo de tuer Denver. Elle entre dans la bande sous le nom de « Stockholm », en référence au syndrome du même nom. C'est la seule otage qui quitte la Fabrique du côté des braqueurs, renonçant à Arturo pour vivre avec Denver, futur père adoptif de son enfant.

Arturo Román[modifier | modifier le code]

Directeur de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, parfois surnommé Arturito (« Petit Arturo »), il y travaille depuis vingt ans, se considère comme un bon patron, un bon mari, un bon père et, surtout, un bon amant. Son caractère ne fait pas l’unanimité. Il mène une vie heureuse, grâce à son aventure amoureuse avec sa secrétaire, Mónica Gaztambide. Quand elle lui annonce qu'elle est enceinte, il ne peut pas le croire et refuse de l'accepter, ce qu’il regrettera. Pendant le cambriolage, Arturo concocte des scénarios plus fous les uns que les autres qui mettent en danger sa vie et celle des autres otages. Dès le début, il ne s’entend pas avec Denver ce qui s’amplifie lorsqu'il constate que Mónica a des sentiments pour lui. Il va faire face à Denver et tente sans succès de le tuer. Il fomente également une évasion, qui aboutit à la fuite de onze otages et à la mort d'Oslo. Helsinki, furieux, finit par lui scotcher des explosifs sur le torse. Dans les parties 3 et 4, on apprend qu'il a écrit un livre, devenu un best-seller. Il entre dans la Banque d'Espagne quand Rio rejoint la bande afin de retrouver Stockholm. Il viole Amanda, une otage, après lui avoir donné des cachets. Il est finalement neutralisé par Manille.

Martín Berote / Palerme[modifier | modifier le code]

Surnommé « Palerme », il est l'ancien meilleur ami de Berlin. Au moment du nouveau braquage, il est retrouvé par le Professeur. Lors du second braquage, il sera le leader de la bande, il connait le plan mieux que personne. C'est un personnage homosexuel, mégalomane et misogyne. Econduit de la bande par Tokyo, il trahit la bande en aidant Gandia à se libérer. Il entretient une forte relation amicale avec Helsinki.

Bogota[modifier | modifier le code]

« Bogota » apparaît dans la partie 3. Calme, gentil et affable, il est soudeur de profession. On apprend qu'il faisait partie de la bande de Berlin. S'entendant bien avec Nairobi, il souhaite vivre avec celle-ci, mais elle est tuée par Gandia. On sait notamment qu'il travaille avec Matias Cano comme collègue et qu'il est père de sept enfants.

Alicia Sierra[modifier | modifier le code]

En charge de l'affaire, elle apparaît dans la saison 3, en tant que remplaçante de Raquel. Enceinte de 8 mois, elle est présentée comme sadique, énervante et tyrannique. Ecartée de l'affaire par Tamayo, elle se venge en accusant la police de violences envers Rio. A la fin de la saison 4, elle tient en joue le Professeur dans sa planque.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Équipe de braquage[modifier | modifier le code]

Radko Dragić / Oslo[modifier | modifier le code]

Surnommé « Oslo », (aussi appelé Dimitri Mostovói) est un membre du groupe des braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. On ne sait pas grand-chose de lui. Naturellement très calme, il ne parle presque pas et ne demande jamais rien. Lui et son cousin Helsinki forment la force brute du plan du Professeur. Durant la soixante-deuxième heure du braquage, il est frappé à la tête à l'aide d'une barre métallique par un groupe d'otages tentant de s'échapper. Souffrant d'une commotion cérébrale à la suite de ce coup, il ne peut plus parler et se retrouve plongé dans un état végétatif. Helsinki ne supporte pas de le voir dans cet état et finit par l'étouffer. Il fera quelques apparitions en Flash-back dans les parties 3 et 4.

Marseille[modifier | modifier le code]

Membre de la bande, « Marseille » se trouve à l'extérieur de la Banque d'Espagne et assure les communications. Calme, introverti et réservé, il parle avec un fort accent d'Europe de l'Est. Il a pour meilleur ami un furet nommé Sofia et aide le professeur à s'échapper à la fin de la partie 3.

Julia / Manille[modifier | modifier le code]

Surnommée « Manille », Julia est infiltrée parmi les otages. Il s'agit du cousin de Denver, Juanito, devenu Julia après un changement de sexe. Introduite dans le dernier épisode de la partie 3, elle révèle son vrai rôle aux otages en tirant sur Arturo.

Matías Caño[modifier | modifier le code]

Infiltré parmi les otages, il apparaît dans la partie 3. Collègue de Bogota, il est particulièrement exaspérant et travaille avec les soudeurs pour sortir et fondre l'or de la Banque d'Espagne.

Équipe de police[modifier | modifier le code]

Ángel Rubio[modifier | modifier le code]

Sous-inspecteur de police, il travaille sous les ordres de Raquel. Amoureux transi de sa supérieure, il est très proche de Raquel. S'infiltrant parmi les chirurgiens, les braqueurs en profitent pour placer un micro dans ses lunettes, permettant ainsi au Professeur d'espionner la police. Mis à pied par Raquel, il finit par avoir un grave accident de la route et tomber dans le coma, juste après avoir découvert le double jeu du Professeur. Il protège également Raquel contre Prieto. On le retrouve dans les parties 3 et 4, mais avec une importance moindre.

Alfonso Prieto[modifier | modifier le code]

Colonel au Centre national de renseignement (CNI). Cynique et hautain, c'est un personnage particulièrement antipathique. Proche de Tamayo, on le revoie dans les parties 3 et 4. Devant répondre devant la presse au sujet de la capture de Rio, mais est piégé par le Professeur et doit démissionner.

Luis Tamayo[modifier | modifier le code]

Colonel au Centre national de renseignement (CNI), il apparaît dans les parties 3 et 4. Successeur de Prieto, il travaille aux côtés d'Alicia Sierra et est tout aussi détestable que son prédécesseur. Raquel parle également de lui comme "n'ayant aucun respect des protocoles".

Alberto Vicuña[modifier | modifier le code]

Ex-mari de Raquel, il travaille dans la police scientifique. Le Professeur s'écharpe avec lui dans la partie 2 afin de falsifier des preuves. Il fait également une rapide apparition dans la partie 4.

Suárez[modifier | modifier le code]

Agent de police, il travaille dans l'équipe de police et obéit scrupuleusement aux ordres. Il participe à plusieurs tentatives d'infiltrations des braqueurs, qui échouent plus ou moins lamentablement.

Autres[modifier | modifier le code]

Alison Parker[modifier | modifier le code]

Adolescente faisant partie des otages retenus au sein de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, elle est timide et victime de harcèlement de la part des autres élèves de sa classe. Elle est la fille de l'ambassadeur britannique en Espagne. Alors qu'elle était en sortie scolaire avec sa classe au musée de la Fabrique, elle devient otage en compagnie de ses camarades et de sa professeure, Mercedes Colmenar. Elle découvre bientôt qu'elle est la clé qui permettra aux voleurs de sortir de la Fabrique. Pendant les jours où elle y est enfermée, elle aura des problèmes avec la plupart des voleurs et en particulier avec Tokyo laquelle protège jalousement sa relation avec Rio. Elle se rapproche toutefois de certains d'entre eux, notamment Nairobi, qui l'aide à prendre confiance en elle, et Rio, qu'elle réconforte durant la captivité de Tokyo.

Mercedes Colmenar[modifier | modifier le code]

Professeur de philosophie, elle est avec les lycéens lorsque la prise d'otages est déclenchée. Elle reste auprès de ses élèves jusqu'à la fin de la prise d'otages.

Ariadna Cascales[modifier | modifier le code]

Lycéenne et otage, elle est introduite dans la partie 2, lorsqu'elle commence à avoir des rapports sexuels avec Berlin. Celui-ci, épris d'elle, lui propose de l'emmener, de l'épouser, et d'en faire son héritière après sa mort prématurée. Elle avoue cependant à Monica qu'elle reste avec Berlin uniquement pour son argent. Elle reste auprès de celui-ci avant la mort de ce dernier.

César Gandía[modifier | modifier le code]

Garde du corps du gouverneur, c'est un homme froid et extrêmement antipathique. Il apparaît dans la partie 3 et devient particulièrement dangereux lorsque Palerme le conseille pour s'échapper. Il finit par capturer Tokyo et abattre Nairobi d'une balle dans la tête.

Gouverneur de la Banque d'Espagne[modifier | modifier le code]

Le gouverneur apparaît dans la partie 3. C'est un homme d'âge mûr, ayant pour secrétaire Amanda et pour garde du corps Gandia.

Mariví Fuentes[modifier | modifier le code]

Mère de Raquel, elle vit avec sa fille et sa petite-fille. Atteinte de la maladie d'Alzheimer, elle part vivre aux Philippines avec sa fille à la fin de la partie 2

Paula Murillo/Vicuña[modifier | modifier le code]

Fille de Raquel et d'Alberto, elle vit aux côtés de Raquel. Elle apparaît furtivement dans les parties 3 et 4.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tokio », sur Wiki La Casa De Papel (consulté le 6 février 2019)
  2. (en) « Curious facts of La Casa de Papel » (consulté le 16 septembre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]