Ramdane Djamel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Algérie
Cet article est une ébauche concernant l’Algérie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ramdane Djamel
Vue aérienne de Ramdane Djamel
Vue aérienne de Ramdane Djamel
Noms
Nom arabe رمضان جمال
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Skikda
Daïra Ramdane Djamel
Code ONS 2123
Démographie
Population 27 194 hab. (2008[1])
Densité 171 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 45′ 19″ Nord 6° 53′ 34″ Est / 36.7552525, 6.8927193
Altitude Min. 40 m – Max. 530 m
Superficie 159 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la Wilaya de Skikda
Localisation de la commune dans la Wilaya de Skikda

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ramdane Djamel

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ramdane Djamel

Ramdane Djamel est une commune de la wilaya de Skikda en Algérie, elle est aussi chef lieu de la daïra de Ramdane Djamel dans le nord-est de l'Algérie.

"SI DJAMEL" est le nom de Guerre du Commandant Ramdane Ahcène. Il est né le 29 janvier 1934 à Saint Charles actuellement Ramdane Djamel à 17 km de Skikda.Ramdane ahcène Fils de Ramdane Mohamed est issu d'une famille très modeste. Vu qu'il était doué d'une intelligence extrême son père l'inscrivit à l'actuelle école Bouras à Ramdane Djamel à l'âge de 5 ans. Il a obtenu son CAP en 1949. A Roche Fort en France et à l'âge de 21 ans il a décroché brillamment son diplôme d'aviateur et on lui a décerné le grade de lieutenant, il a été affecté en compagnie d'autres Français à Fès au Maroc de là il a pu contacter les Moudjahidine et les a rejoints en 1957. Il maitrise cinq langues (l'arabe, le français, l'allemand, l'anglais et le russe) ; ce qui l'a beaucoup aidé à se mettre au devant de la scène. Le dernier poste qu'il a occupé après l'indépendance est directeur des entrainements au ministère de la défense il est à signaler aussi qu'il était l'ami personnel de Nelson Mandela. Ramdane Ahcène est mort le 6 décembre 1962. Et par ordonnance présidentielle Saint Charles fut Baptisé RAMDANE DJAMEL en 1963.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Ramdane Djamel est localisée au centre de la wilaya de Skikda à 17 km de sud de Skikda traversée par la RN3.

Communes limitrophes de Ramdane Djamel
El Hadaiek Hamadi Krouma Beni Bechir
Bouchtata Ramdane Djamel Azzaba
Emdjez Edchich Salah Bouchaour El Ghedir

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe au cœur de la vallée de l'oued Safsaf qui la traverse du sud au nord. Deux affluents s'y rejoignent, l'oued Hadarataz et Oued Zerga.

Elle est bordée à l'est par le massif de Kef Serrak (530 m.)

Transports[modifier | modifier le code]

Elle est traversée par la RN3 et les RN44AA et 44AC.

Elle constitue un nœud ferroviaire, puisqu'elle est desservie par une gare qui lie les lignes d'Alger à Skikda et de Ramdane Djamel à Annaba. Enfin une troisième ligne de Ramdane Djamel à Jijel y démarre à 4 km plus au sud.

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

L'agglomération chef-lieu est la ville de Ramdane Djamel. Il y'a une agglomération secondaire, Staiha.

Hameaux : El-Dis, El Magen

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune a été renommée en 1965 d'après le nom de l'aviateur et combattant de la guerre de libération Ramdane Ahcène dit Si Djamel qui y est né le 27 janvier 1934 et décédé le 22 décembre 1962 à Alger.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région se situe sur la route romaine de Cirta à Rusicade à 4 km de l'emplacement du village actuel, au niveau du hameau El-Dis. De nombreux vestiges romains y ont été retrouvés.

Au XVe siècle un village nommé Oued Zerga est érigé par les Beni Mehenna.

En 1838 après la conquête de Constantine, plusieurs généraux français y sont passés pour descendre vers Stora et y construisent des fortins. La résistance est menée par Si Zerdoud qui sera tué le 3 mars 1842. À partir de 1845, quelques maisons coloniales sont installées à la place du village Oued Zerga qui sera renommé Saint Charles le 6 avril 1847. En 1861 le village est érigé en commune de plein exercice.

En 1963, la commune de Beni Bechir est fusionnée avec celle de Saint Charles qui prendra le nom de Ramdane Djamel en 1965. Beni Bachir est de nouveau détachée de la commune en 1984.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1880 1884 1892 1897 1902 1987 1998 2008
3 153 2 481 2 356 2 448 2 850 7 386 13 558 27 197
(Source : recensement (entre 1884 et 1928 n'est comptabilisé que le centre de colonisation de Tiberguent [2],[3],[4],[5],[6])

Population des différentes agglomérations en 1987 : Ramdane Djamel, 7 386 hab. ; Draa Ben Khalfa, 1155 hab.[7]

Population des différentes agglomérations en 1998 : Ramdane Djamel, 12 693 hab. ; Staiha, 865 hab.[8]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le club de football local s'appelle Widad Amel Ramdane Djamel (WARD) fondé en 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Skikda : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  3. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1884, p.65
  4. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  5. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  6. Congrès de la colonisation rurale. 3, Monographies algériennes : Alger 26-29 mai 1930 / [organisé par le] Comité de l'Afrique française -Ancienne impr. V. Heintz (Alger), p.234
  7. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p.1114
  8. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p.1114