Rada Iveković

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rada Ivekovic)
Aller à : navigation, rechercher
Rada Iveković
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Principaux intérêts
Idées remarquables
partage de la raison
Influencée par

Rada Iveković, née en 1945 à Zagreb, est philosophe non-nationaliste, indianiste et écrivaine féministe yougoslave d'origine croate.

Formation et enseignements[modifier | modifier le code]

Rada Iveković a fait des études à l'université de Zagreb et à l'université de Belgrade et, de 1970 à 1973, a continué ses études de la philosophie bouddhiste à l'université de Delhi (doctorat 1972).

Rada Iveković a enseigné aux universités de Zagreb et de Paris VIII. Elle est aujourd'hui professeure à l'université de Saint-Étienne et, depuis 2004, directrice de Programme au Collège international de philosophie (Paris). Elle est membre de l'équipe éditoriale du réseau scientifique TERRA.

Prise de position[modifier | modifier le code]

Rada Iveković fait partie des signataires d'une tribune, une tribune[1] dans L'Obs critiquant un texte d'orientation du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples dénonçant deux passages du texte d’orientation adopté pour trois ans par le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) à son congrès du 30 mars et du 1er avril 2012 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Cette tribune critique la références au "racisme anti-blanc" dans le texte. Ce "racisme édenté", d'après les signataires, serait "sans force, sans pouvoir, incapable de n'être autre chose que des mots".

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages en français[modifier | modifier le code]

Ouvrages récents en anglais[modifier | modifier le code]

Le vocabulaire de Rada Iveković[modifier | modifier le code]

Essais sur Rada Iveković[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Diane Lamoureux: 'Comptes rendus : Rada Iveković : Le sexe de la nation;Dame Nation. Nation et différence des sexes, Recherches féministes, vol. 17, 1, 224-227.
  • 2007 (à paraître) Margret Grebowicz: Gender after Lyotard. Albany: State University of New York Press, 2007. (Source: WorldCat)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « « Racisme antiblanc » : le texte du Mrap « préoccupant » », sur L'Obs, (consulté le 27 juin 2017).
  2. Rada Iveković, « Que veut dire traduire ? : Les enjeux sociaux et culturels de la traduction », Asylon(s), no 7,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]