Réacteur universitaire de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RUS.

Le Réacteur universitaire de Strasbourg (RUS) est un ancien réacteur nucléaire de recherche de type Argonaut d'une puissance thermique de 100 kW qui fonctionna de 1966 à 1997. Selon l'AIEA, il fonctionna avec de l'uranium fortement enrichi (à 93 %) fourni par les États-Unis[1]. Il était exploité par l'université Louis-Pasteur et situé sur la commune de Schiltigheim à proximité de Strasbourg[2].

Le réacteur RUS a été construit sur le modèle du réacteur Ulysse situé au centre CEA de Saclay. Il était principalement utilisé pour la réalisation d’irradiations expérimentales et la production de radioisotopes à vie courte[2].

La mise à l'arrêt définitive du réacteur RUS a été prononcée en février 2006[3]

Puis le réacteur RUS a été démantelé d’août 2006 à décembre 2008 avec l'assistance du CEA[4]. Le démantèlement aurait été prolongé jusqu'en 2009[5].

Le Réacteur Universitaire de Strasbourg constituait l'installation nucléaire de base (INB) no 44. Le déclassement de l'INB no 44 a été prononcé en octobre 2012[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guide de l'industrie nucléaire française: de la mine aux déchets, du réacteur à la bombe, Par Mary D. Davis
  2. a et b Réacteur universitaire de Strasbourg - ASN, 5 juillet 2013
  3. Décret n° 2006-189 du 15 février 2006 autorisant l'université Louis Pasteur de Strasbourg à procéder aux opérations de mise à l'arrêt définitif et de démantèlement de l'installation nucléaire de base no 44 dénommée réacteur universitaire de Strasbourg sur le territoire de la commune de Schiltigheim (Bas-Rhin)
  4. Démantèlement du réacteur Ulysse – INB 18 CEA Saclay
  5. Avis délibéré de l'Autorité Environnementale concernant le démantèlement du réacteur Ulysse (Saclay) - 24 juin 2010
  6. Arrêté du 31 octobre 2012 portant homologation de la décision n° 2012-DC-0317 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 27 septembre 2012 portant déclassement de l'installation nucléaire de base no 44 dénommée réacteur universitaire de Strasbourg sur le territoire de la commune de Schiltigheim (Bas-Rhin)