Quartier d'Aligre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Quartier d’Aligre)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quartier d'Aligre
Quartier d'Aligre
Le centre du quartier : la place d'Aligre avec la Petite mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 12e
Étapes d’urbanisation Quartier créé vers 1778
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 56″ nord, 2° 22′ 42″ est
Transport
Métro (M)(8), station Ledru-Rollin [1]
Bus [2]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : 12e arrondissement de Paris

Voir sur la carte administrative du 12e arrondissement de Paris
City locator 14.svg
Quartier d'Aligre

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir sur la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Quartier d'Aligre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier d'Aligre

Le quartier d’Aligre est un quartier historique et populaire de Paris situé dans le 12e arrondissement. Il est plus ou moins inscrit dans le quartier administratif des Quinze-Vingts.

Origine[modifier | modifier le code]

Quartier créé vers 1778 par lotissement d'une partie des terres de l’abbaye Saint-Antoine[3].

Un arrêt du conseil de janvier 1880 prévoyait que le marché et la place devaient se nommer marché et place de l'abbaye Saint-Antoine, et que plusieurs voies nouvelles devaient être créées : rue d'Aligre, rue de Cotte, rue Trouvée (réunie à la rue de Cotte depuis), rue Beauveau devenue rue Beccaria et la rue Lenoir (réunie à la rue d'Aligre depuis)[3].

L'arrêt n'a pas été respecté pour les dénominations de la place et du marché[3].

C'est l'architecte et spéculateur immobilier parisien Samson-Nicolas Lenoir qui sera chargé des constructions nouvelles, dont le marché couvert Beauvau-Saint-Antoine, construit en 1779.

Ce marché a été reconstruit en 1843 par Marc-Gabriel Jolivet, architecte de la Ville de Paris[4]. Plus récemment, la place a été rénovée au milieu des années 2000.

Ce quartier, comme de nombreux autres de l'Est parisien, subit depuis quelques années un phénomène de gentrification.

Description[modifier | modifier le code]

Ce quartier tire son nom et s'étend autour de la place d'Aligre et la rue d'Aligre.

Le marché d'Aligre, le long de la rue d’Aligre, et le marché couvert Beauvau-Saint-Antoine, sur la place d’Aligre, forment un point fort de l'animation du quartier.

Le quartier possède une des premières radios libres, Aligre FM, créée en 1981, sous la forme d'une association loi de 1901, sur la base d'une expérience de communication locale de quartier.

La Commune libre d'Aligre, association de quartier régie par la loi de 1901[5], née en 1955 sous l’égide d’un commerçant de la halle Beauvau, assure l’animation du quartier d’Aligre[6].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ratp.fr/plan-interactif/carteidf.php
  2. http://www.ratp.fr/plan-interactif/cartebus.php « Copie archivée » (version du 11 mai 2015 sur l'Internet Archive)
  3. a b et c Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments par Félix Lazare,... et Louis Lazare,... 1844-1849 (p. 61-62)
  4. Structurae, « Marché couvert Beauvau », Structurae (consulté le 31 mars 2010)
  5. « Mairie du 12e - Annuaire des associations », Mairie du 12e (consulté le 31 mars 2010)
  6. Commune libre d’Aligre, « L’Association », Commune libre d’Aligre, (consulté le 31 mars 2010)