Public trust

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Public trust est un système créé en Angleterre après la Glorieuse Révolution, dans le cadre de la révolution financière britannique, pour gérer des services relevant de l'intérêt général ou produisant des biens publics, en particulier dans le domaine des transports ou des investissements de très long terme.

L'idée est que l'accès égal du public à ces services, quels que soient les privilèges de naissance, et sa capacité à les utiliser fait la force d'une nation et ses chances de se développer.

Portée par des principes liés à la religion protestante et au parlementarisme, leur création visait aussi à combattre la corruption politique afin de conserver la confiance de la population dans les institutions républicaines. La création de public trust vise aussi à en finir avec l'archaïsme des droits seigneuriaux qui entravaient la circulation des personnes et des marchandises ou la freinaient sérieusement: la plupart des entités créées le seront dans l'accès aux ressources naturelles et dans les transports, en particulier dans les aménagements fluviaux ou sous forme de Turnpike Trusts.