Pseudopanthera macularia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

la Panthère

Page d'aide sur les redirections « Panthère (papillon) » redirige ici. Pour les autres significations, voir Panthère.

La Panthère (Pseudopanthera macularia) est une espèce paléarctique de lépidoptères (papillons) de la famille des Geometridae, de la sous-famille des Ennominae.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : la Panthère[1].
  • En anglais : speckled yellow.
  • En allemand : Pantherspanner ou Gelber Fleckenspanner.

Description[modifier | modifier le code]

L'imago de la Panthère est un petit papillon jaune clair à jaune orangé, parsemé de taches foncées dont l'étendue varie d'un individu à l'autre et aussi selon les régions où il vit.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Distribution[modifier | modifier le code]

L'espèce est largement répandue en Europe, et elle est notamment présente dans la majeure partie de la France métropolitaine[2].

Biologie et écologie[modifier | modifier le code]

Actif le jour, le papillon vole dans les bois clairs, dans les endroits embroussaillés, le long des haies, de mars à juillet selon la localisation.

La chenille, de couleur vert vif, se nourrit de diverses Lamiaceae (labiées) : Germandrées (dont Teucrium scorodonia), Lamium, Mentha, Salvia.

C'est la chrysalide qui hiverne.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Pseudopanthera macularia a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758, sous le nom initial de Phalaena macularia.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion, , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 178-179.
  • Collectif d'entomologistes amateurs, Guide des papillons nocturnes de France, Paris, Delachaux et Niestlé, , 288 p. (ISBN 978-2-603-01429-5), p. 74, n° 582.