Psammodromus algirus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet herpétologie.

Psammodromus algirus
Description de l'image Psammodromus_algirus_-_01.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Lacertidae
Genre Psammodromus

Nom binominal

Psammodromus algirus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Lacerta algira Linnaeus, 1758
  • Tropidosaura algira var. nolli Fischer, 1887
  • Pantodactylus nicefori Burt & Burt, 1931
  • Psammodromus manuelae Busack, Salvador & Lawson, 2006
  • Psammodromus jeanneae Busack, Salvador & Lawson, 2006

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Psammodromus algirus est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce se rencontre dans le sud de la France, en Espagne, au Portugal, à Gibraltar, au Maroc, en Algérie, en Tunisie et aux îles Pélages en Italie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Psammodromus algirus

En Espagne, les mâles mesurent de 52,1 à 85,6 mm et les femelles de 53,2 à 83,1 mm sans la queue[2].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (22 mars 2013)[3] :

  • Psammodromus algirus algirus (Linnaeus, 1758)
  • Psammodromus algirus doriae Bedriaga, 1886
  • Psammodromus algirus ketamensis Galan, 1931
  • Psammodromus algirus nollii (Fischer, 1887)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

En 2006, Busack, Salvador et Lawson[4] ont décrit deux espèces nouvelles Psammodromus manuelae et Psammodromus jeanneae sur la base d'une étude génétique[5] pour les populations de la péninsule Ibérique. Ces espèces ont été placées en synonymie avec Psammodromus algirus par Verdú-Ricoy, Carranza, Salvador, Busack et Díaz en 2010[6].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Fischer, 1887 : Über die Kieleidechsen (Zerzumia Blanci Lataste und Tropidosaura algira Linné) und eine Varietät der letzteren. - Trop. Alg. Vor. Nollii v. F.. Zooligischer Garten, vol. 28, no 3, p. 65-74.
  • Galan, 1931 : Batracios y reptiles del Marruecos español. Boletín de la Sociedad Española de Historia Natural, vol. 31, no 5, p. 361-367 (texte intégral).
  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).
  • Bedriaga, 1886 : Beiträge zur Kenntnis der Lacertiden-Familie (Lacerta, Algiroides, Tropidosaura, Zerzumia, Bettaia). Abhandlungen der Senckenbergischen Naturforschenden Gesellschaft, vol. 14, p. 17-444 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Salvador, 2011 : Lagartija colilarga – Psammodromus algirus. Enciclopedia Virtual de los Vertebrados Españoles, Museo Nacional de Ciencias Naturales, Madrid, (texte intégral).
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 22 mars 2013
  4. Busack, Salvador & Lawson, 2006 : Two new species in the genus Psammodromus (Reptilia: Lacertidae) from the Iberian Peninsula. Annals of Carnegie Museum, vol. 75, no 1, p. 1-10 (texte intégral).
  5. Busack & Lawson, 2006 : Historical biogeography, mitochondrial DNA, and allozymes of Psammodromus algirus (Lacertidae): a preliminary hypothesis. Amphibia-Reptilia, vol. 27, p. 181-193.
  6. Verdú-Ricoy, Carranza, Salvador, Busack & Díaz, 2010 : Phylogeography of Psammodromus algirus (Lacertidae) revisited: systematic implications. Amphibia-Reptilia, vol. 31, no 4, p. 576-582 (texte intégral).