Proxy (patron de conception)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Proxy en UML

En programmation, un proxy est un patron de conception.

Un proxy est une classe se substituant à une autre classe. Par convention et simplicité, le proxy implémente la même interface que la classe à laquelle il se substitue[1]. L'utilisation de ce proxy ajoute une indirection à l'utilisation de la classe à substituer[1].

Usage[modifier | modifier le code]

Un proxy est utilisé principalement pour contrôler l'accès aux méthodes de la classe substituée[1]. Il est également utilisé pour simplifier l'utilisation d'un objet « complexe » à la base : par exemple, si l'objet doit être manipulé à distance (via un réseau) ou si l'objet est consommateur de temps[1].

Propriétés[modifier | modifier le code]

  • Un proxy est un cas particulier du patron de conception état ;
  • Un proxy implémente une et une seule interface (donc une seule classe) ;
  • Un état peut implémenter un nombre quelconque d'interfaces ;
  • Un état est utilisé pour changer dynamiquement d'interface.

Types[modifier | modifier le code]

Il existe différents types de proxy :

  • Remote proxy : fournit une référence sur un objet situé sur un espace d'adressage différent, sur la même machine ou sur une autre ;
  • Virtual proxy ;
  • Copy-on-write proxy ;
  • Protection (access) proxy ;
  • Firewall proxy ;
  • Synchronization proxy ;
  • Smart reference proxy.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Erich Gamma, Richard Helm, Ralph Johnson et John Vlissides, Design Patterns : Elements of Reusable Object-Oriented Software, Addison-Wesley, , 395 p. (ISBN 0-201-63361-2, lire en ligne), p. 233-245

Voir aussi[modifier | modifier le code]