Procédé chlore-alcali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le procédé chlore-alcali ou électrolyse chlore-alcali est un procédé chimique d'électrosynthèse qui permet de préparer le dichlore (Cl2), le dihydrogène (H2) et un hydroxyde d'un métal alcalin ou alcalino-terreux. Cette préparation a lieu par électrolyse d'une solution de chlorure de ce métal.

La première application industrielle de ce procédé a été faite en 1892.

Généralement ce procédé est réalisé avec de la saumure de chlorure de sodium, dans ce cas les produits sont l'hydroxyde de sodium, le dihydrogène et le dichlore. On parle alors plus précisément d'électrolyse chlore-soude. Si du chlorure de calcium ou du chlorure de potassium sont utilisés, les produits seront alors en plus du dihydrogène et du dichlore, de l'hydroxyde de calcium et de l'hydroxyde de potassium respectivement.

S'il y a mélange, de l'hypochlorite ou du chlorate seront produits selon la température (le chlorate demande une plus haute température).

Schéma de la membrane cellulaire de base utilisée pour l'électrolyse d'une saumure dans le procédé chlore-alcali. À l'anode (A en rouge vers la gauche), le chlorure (Cl-) est oxydé en chlore. La membrane de sélection ionique (B) permet à l'ion de signe opposé Na+ de diffuser librement vers la droite, tout en bloquant d'autres anions, tel l'hydroxyde (OH-) et le chlorure (Cl-). À la cathode (C), l'eau est réduite en hydroxyde et en gaz d'hydrogène. Le produit net de ces réactions chimiques est l'électrolyse d'une solution aqueuse de NaCl en des produits industriellement utiles, l'hydroxyde de sodium (NaOH), le chlore gazeux et l'hydrogène gazeux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]