Pristinamycine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pristinamycine
image illustrative de l’article Pristinamycine
image illustrative de l’article Pristinamycine
Structure de la pristinamycine IA (haut) et IIA (bas)
Identification
No CAS 270076-60-3
3131-03-1 (IA)
21411-53-0 (IIA)
Code ATC J01FG01
PubChem 11979535
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C71H84N10O17  [Isomères]
Masse molaire[1] 1 349,4835 ± 0,0698 g/mol
C 63,19 %, H 6,27 %, N 10,38 %, O 20,16 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La pristinamycine est un mélange 1:1 de deux peptides, utilisé comme antibiotique. Il appartient à la classe des synergistines (ou streptogramines), apparentée parfois aux macrolides[2].

Il est commercialisé par Sanofi Aventis depuis 1973 sous le nom de Pyostacine. On le trouve aussi sous le nom de Pristam, également commercialisé par Sanofi Aventis.

Il a une action notamment anti-streptococcique et anti-staphylococcique.

Les indications sont, depuis juillet 2012 (date de réévaluation du rapport bénéfice risque par l'ANSM[3]

  • Les infections cutanées et des tissus mous, les érysipèles, les abcès cutanés ;
  • les sinusites maxillaires aiguës : traitement de 4 jours 2 g par jour ;
  • Les exacerbations de bronchite chronique : traitement de 4 jours 3 g par jour ;
  • Les pneumonies communautaires de gravité légère à modérée.

La réévaluation de 2012 a conduit l'ANSM à supprimer les indications suivantes "à la suite de résultats d’efficacité inattendus et défavorables à la pristinamycine dans une étude clinique conduite dans l’angine"[3]

Effets indésirables[modifier | modifier le code]

Les principaux effets indésirables possibles sont :

  • Fréquents : Diarrhée, digestion difficile, vomissements ;
  • Rares : éruption cutanée étendue associée à de la fièvre, réaction allergique (œdème de Quincke, choc anaphylactique).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quentin Ravelli, La Stratégie de la bactérie: Une enquête au cœur de l'industrie pharmaceutique, Seuil, , 367 p. (lire en ligne)