Port de Djibouti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (juin 2014).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sources, etc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Port de Djibouti
Djibouti Port.JPG

Bateau de pêche devant le terminal de conteneurs

Géographie
Coordonnées
Pays

Géolocalisation sur la carte : Djibouti

(Voir situation sur carte : Djibouti)
Point carte.svg

Le port de Djibouti est situé au carrefour des routes maritimes d’Europe, d’Extrême Orient, du Golfe Arabo-persique et de l’Afrique.

C’est le principal port du pays avec un service régulier de l’Europe, l’Asie, l’Extrême-Orient, le Golfe Arabe et l’Océan Indien.

Le port de Djibouti a une capacité de plus de 10 millions de tonnes par an, une zone franche de 14 ha. Il dispose de 15 quais sécurisés et bien équipés. Une zone industrielle et commerciale de 17 ha, située à la saline Ouest est aussi opérationnelle.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction initiale du port commence en 1888, avec la création de la ville de Djibouti. La construction du chemin de fer djibouto-éthiopien, construit entre 1897 et 1917, en fait le principal accès de l'Éthiopie. À la fin de la construction de la ligne de chemin de fer en 1917, l'activité augmente rapidement[1].

Dans les années 1950, des travaux permettent aux navires intercontinentaux d'accéder aux quais, ce qui permet de ne plus utiliser de chalands pour l'embarquement et le débarquement des passagers et des marchandises.

A partir de 2003, des travaux sont engagés pour la construction d'un nouveau port pour les produits pétroliers et les conteneurs à Doraleh.

Données chiffrées[modifier | modifier le code]

Port autonome international de Djibouti (PAID) :

  • Quais : 18, dont 2 utilisés pour la maintenance
  • Capital social : 11 milliards de francs Djibouti
  • Chiffre d’affaires : 8,5 milliards de francs Djibouti
  • Effectifs : 808 personnes (juin 2010)
  • Trafic global (2010) : 3 millions de tonnes (non-conteneurisé), 400 000 EVP

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]