Port Rambaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Port Rambaud
Image dans Infobox.
Présentation
Construction
Activités
marchandises, entrepôt, hydrocarbures
Géographie
Coordonnées
Pays
Région
Département
Commune
Plan d'eau
Localisation sur la carte de Lyon
voir sur la carte de Lyon
Legenda port.svg

Le port Rambaud est un ancien port fluvial de Lyon, sur la Saône, situé entre le pont de la Mulatière et l'ancienne gare d'eau, dans le quartier de la Confluence au bout de la presqu'île.

Historique[modifier | modifier le code]

La création d'un port public sur la Saône en remplacement de l'ancienne gare d'eau de Perrache est approuvée par le conseil municipal de Lyon en 1909. Les travaux sont figés durant la Première Guerre mondiale mais aboutissent en 1926[1].

D'une longueur initiale de 500 m, il est d'abord prolongé en 1929 jusqu'au pont de la Mulatière pour atteindre en 1953 les 1 000 m, permettant de stocker sur 16 000 m3 des hydrocarbures[1].

À partir de 1985, les activités du port Rambaud sont transférées vers le port Édouard-Herriot. Fermé le , ses terrains sont cédées à Voies navigables de France et à la communauté urbaine de Lyon[1].

L'ancien port devient zone d'aménagement concerté pour constituer le nouveau quartier de La Confluence[2].

Le port tire son nom de Pierre-Thomas Rambaud, homme politique et maire de Lyon de 1818 à 1826.

Trafic et activité[modifier | modifier le code]

Initialement destiné aux marchandises, le port Rambaud se dote d'entrepôts qui stockent principalement du charbon, des bien métallurgiques, de la chaux, du ciment, des denrées alimentaires et des produits agricoles[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Maryannick Chalabi, Bernard Ducouret, Nadine Halitim-Dubois, « Port Rambaud », sur culture.gouv.fr, (consulté le 25 novembre 2015)
  2. Clémence Delarbre et Laura Steen, « A Confluence, le mystère des rails qui plongent dans le Rhône… résolu ! », sur rue89lyon.fr, (consulté le 25 novembre 2015)