Polyura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Polyura est un sous-genre de papillons de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Charaxinae et du genre Charaxes, communément appelés Nawabs.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le sous-genre est distribué d'Est en Ouest du Pakistan aux îles Okinawa, et du Nord au Sud de la Chine septentrionale à l'Australie. De nombreuses espèces sont endémiques des îles Fiji, Nouvelle-Calédonie, Salomon et Vanuatu. L'espèce endémique de Sulawesi Charaxes inopinatus connue uniquement par son holotype, est supposée éteinte.

Systématique[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Eulepis Scudder, 1875 [2]
  • Murwareda Moore, 1896 [3]
  • Pareriboea Roepke, 1938 [4]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Le sous-genre a été révisé sur la base de critères morphologiques par Robert Leslie Smiles en 1982[5].

À la suite de travaux récents de phylogénie moléculaire le genre Polyura a été synonymisé avec le genre Charaxes[6]. Cependant, le genre Charaxes comprend de nombreux groupes morphologiquement distincts dont les sous-genres Euxanthe et Polyura. Une analyse phylogénomique complète de la sous-famille Charaxinae est en cours et permettra de déterminer si le genre Charaxes nécessite d'être révisé dans son intégralité, et éventuellement divisé en plusieurs genres valides. Le groupe-frère des Polyura semble comprendre les espèces afrotropicales Charaxes paphianus et Charaxes pleione[7]. Les autres espèces sud-asiatiques du genre Charaxes ne semblent pas être phylogénétiquement proches du sous-genre Polyura malgré une distribution géographique pour la plupart identique[7].

Une phylogénie moléculaire complète du sous-genre ainsi que deux autres travaux de systématique moléculaire ont été récemment publiés, et ont permis de réviser la taxonomie du sous-genre en détail[7],[8],[9]. Une étude complémentaire a permis de démontrer que le sous-genre est apparu en Asie au cours du Miocène[10]. La région australienne n'a été colonisée que secondairement, une fois l'assemblage géologique des îles de la Sonde terminé.

Le sous-genre se compose de trois groupes d'espèces distincts dont la séparation est soutenue par des caractères morphologiques[5], comme moléculaires[7].

Liste des espèces

Groupe athamas:

Groupe eudamippus:

Groupe pyrrhus:

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Billberg, 1820; Enum. Ins. Mus. Billb. : 79
  2. Scudder, 1875; Proc. Amer. Acad. Arts Sci. 10 (2) : 170
  3. Moore, [1896]; Lepidoptera Indica 2 (24): 263
  4. Roepke, 1938; Rhopalocera Javanica 3 : 346
  5. a et b Smiles, R. L. (1982). The taxonomy and phylogeny of the genus Polyura Billberg (Lepidoptera: Nymphalidae). British Museum (Natural History).
  6. Aduse-Poku, K., Vingerhoedt, E., & Wahlberg, N. (2009). Out-of-Africa again: A phylogenetic hypothesis of the genus< i> Charaxes</i>(Lepidoptera: Nymphalidae) based on five gene regions. Molecular Phylogenetics and Evolution53(2), 463-478.
  7. a, b, c et d Toussaint EFA, Morinière J, Müller CJ, Kunte K, Turlin B, Hausmann A, Balke M (2015) Comparative molecular species delimitation in the charismatic Nawab butterflies (Nymphalidae, Charaxinae, Polyura). Molecular Phylogenetics and Evolution, 91: 194-209.
  8. « New Insights into the Systematics of the Genus Polyura Billberg, 1820 (Nymphalidae, Charaxinae) with an Emphasis on the P. athamas Group », Journal of the Lepidopterists’ Society, vol. 70, no 2,‎ , p. 145–152 (ISSN 0024-0966, DOI 10.18473/lepi.70i2.a10, lire en ligne)
  9. (en) Emmanuel F.A. Toussaint, Jérôme Morinière, Athena Lam et Bernard Turlin, « Bayesian Poisson tree processes and multispecies coalescent models shed new light on the diversification of Nawab butterflies in the Solomon Islands (Nymphalidae, Charaxinae,Polyura) », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 178, no 2,‎ , p. 241–256 (ISSN 0024-4082, DOI 10.1111/zoj.12413, lire en ligne)
  10. (en) Emmanuel F. A. Toussaint et Michael Balke, « Historical biogeography of Polyura butterflies in the oriental Palaeotropics: trans-archipelagic routes and South Pacific island hopping », Journal of Biogeography, vol. 43, no 8,‎ , p. 1560–1572 (ISSN 1365-2699, DOI 10.1111/jbi.12741, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :