Polydore Bounin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Polydore Bounin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
IndonésieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Paul Jean François Bounin, dit Polydore Bounin, né à Marseille le et mort à Ungaran (Java) le , est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a suivi sa scolarité au lycée Thiers où il se fait remarquer par ses brillants succès en rhétorique et en philosophie[1]. Vers 1835, il quitta Marseille pour aller commercer aux Indes néerlandaises, où il prit pour compagne la jeune Salie qui lui donna six enfants (quatre filles et deux garçons) entre 1842 et 1868. Il l'épousa le , huit mois avant sa mort.

Il publia plusieurs recueils de vers. Baudelaire se serait inspiré, pour son Albatros, d'un de ses poèmes :

« Et là, triste victime à grand bruit méprisée,
Des matelots grossiers misérable risée,
Accroupi sur le pont,
Sans pouvoir s’envoler tourmente sa pauvre aile...
L’un prend entre ses doigts son bec pâle qu’il serre,
À moitié l'étouffant,
L’autre de son pied rude ignoblement le pousse... »

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Delmas, Livre d'or. Histoire du lycée de Marseille, Marseille, Imprimerie marseillaise, 1898, p. 113.

Liens externes[modifier | modifier le code]