Polyacrylonitrile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés organiques
Cet article est une ébauche concernant les composés organiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PAN.
Polyacrylonitrile
Polyacrylonitrile
Identification
Nom UICPA poly(1-cyanoéthylène)
No CAS 25014-41-9
Propriétés chimiques
Formule brute C3H3N  [Isomères](C3H3N)x
Masse molaire[1] 53,0626 ± 0,0028 g/mol
C 67,91 %, H 5,7 %, N 26,4 %,
Propriétés physiques
transition vitreuse ~95 °C
fusion 322 °C
Paramètre de solubilité δ 26,09 MPa1/2 (25 °C)[2];
25,6 à 31,5 J1/2·cm-3/2[3]
Masse volumique 1,15 g·cm-3
Propriétés électroniques
Constante diélectrique 5,5 (1 kHz, 25 °C)
4,2 (1 MHz, 25 °C)[4]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le polyacrylonitrile (PAN)[5] est un polymère très cohésif. Il fait partie de la famille des acryliques (comme le PMMA).

L’acrylonitrile (AN) est polymérisé par voie radicalaire. Le PAN a pour structure moléculaire :

     H H
     | |
... -C-C- ...
     | |
     H CN

Ce polymère semi-cristallin se dégrade thermiquement dès 200 °C.

Pratiquement tous les polymères contenant de l’acrylonitrile sont des copolymères. L’acrylonitrile est utilisé comme comonomère minoritaire pour fabriquer le SAN, l’ABS et le NBR.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le PAN sert à la fabrication de fibres textiles (l’« acrylique ») (exemple : Dralon, Dolan, Orlon, Crylor) ; la copolymérisation avec un comonomère en faible proportion permet d’améliorer le confort.

Les fibres de PAN sont utilisées comme précurseur de la fibre de carbone de haute qualité pour réaliser notamment des matériaux composites.

Commerce[modifier | modifier le code]

En 2014, la France est nette importatrice de polyacrylonitrile{, d'après les douanes françaises. Le prix moyen à la tonne à l'import était de 5 800 €[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) James E. Mark, Physical Properties of Polymer Handbook, Springer, , 2e éd., 1076 p. (ISBN 0387690026, lire en ligne), p. 294
  3. (en) Jozef Bicerano, Prediction of polymer properties, New York, Marcel Dekker, , 3e éd., 746 p. (ISBN 0-8247-0821-0), p. 196
  4. (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC Press, , 90e éd., 2 804 p., relié (ISBN 978-1-420-09084-0)
  5. Nom et abréviation selon la norme EN ISO 1043-1, Plastiques - Symboles et termes abrégés - Partie 1 : polymères de base et leurs caractéristiques spéciales
  6. « Indicateur des échanges import/export », sur Direction générale des douanes. Indiquer NC8=39069040 (consulté le 7 août 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]