Pointe libertaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le collectif de la Pointe Libertaire est un groupe d'habitants et d'habitantes du quartier de Pointe-Saint-Charles à Montréal actif dans la sphère politique locale.

"Le Collectif La Pointe libertaire est un groupe d’affinité du quartier Pointe Saint-Charles à Montréal qui rassemble des personnes qui agissent dans le champ politique en fonction de créer une dynamique vers l’autogestion du quartier par ses citoyennes et ses citoyens."[1]

Clairement affiché comme anarchiste[2], le collectif se présente comme "une option libertaire, féministe et écologique pour une société libre"[1].

Action[modifier | modifier le code]

Le collectif est actif dans plusieurs dossiers majeurs dans Pointe Saint-Charles, notamment sur les enjeux d'aménagement urbain.

Les anciens terrains du CN

Les anciens ateliers du CN sont présentement dans la ligne de mire du collectif qui suit attentivement le dossier de leur redéveloppement[3],[4].

Le jardin de la liberté

Depuis 2007, le collectif poursuit une action de guérilla jardinière sur un terrain publique laissé vacant par les autorités municipales[5],[6],[7]. Maintenant appelé le "jardin de la liberté", ce bout de terrain, auparavant laissé en friche, continue d'être entretenu par les membres du collectif et ses sympathisants et sympathisantes[8].

Centre Social Autogéré

Le collectif a aussi lancé le projet de Centre Social Autogéré qui est maintenant actif dans le quartier depuis 2007[9]. Le 29 mai 2009, le projet a culminé par une occupation illégale d'un bâtiment abandonné dans le quartier[10],[11].

L'Agence de presse libre

Le site internet du collectif agit aussi à titre de média d'information alternative, sur lequel même des journalistes professionnels puisent de l'information[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]