Pohang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pohang
Pohang
Image illustrative de l’article Pohang
Noms
Nom Hangeul 포항시
Nom Hanja 浦項市
Nom Romanisation révisée Pohang-si
Nom McCune-Reischauer P'ohang-si
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Divisions 2 eup, 7 myeon, 5 dong
Démographie
Population 513 424 hab. (2003)
Densité 455 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 01′ 56″ nord, 129° 21′ 54″ est
Superficie 112 724 ha = 1 127,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte administrative de Corée du Sud
Pohang

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte topographique de Corée du Sud
Pohang

P'ohang (romanisation révisée : Pohang) est une ville de 509 475 habitants de la Corée du Sud, dans la province du Kyŏngsang du Nord. C'est un port bâti à l'embouchure de la rivière Hyŏngsan dans la mer de l'est. La ville est divisée en deux quartiers : Puk-ku, le quartier du nord et Nam-ku, le quartier du sud. Elle est voisine de la ville de Kyŏngju, l’ancienne capitale du royaume de Silla et est située à l’est de la capitale provinciale Taegu (2 500 000 habitants) et au nord des villes de Ulsan (1 127 000 habitants) et Pusan (3 575 000 habitants).

Histoire[modifier | modifier le code]

Photo satellite de Pohang

Le plus ancien signe d'occupation par les hommes dans la région de Pohang date de l'époque de la poterie Mumun (1500 à 300 av. J.-C.). Les archéologues ont découvert des petits villages et des dolmens datant de cette période. Au début du XXe siècle, Pohang n'était encore qu'un petit village de pêche. La commune prit de l'importance à partir de 1930 avec la construction d'un port moderne et obtient le statut de ville en 1949.

Pohang a joué un rôle important dans la guerre de Corée : le 18 juillet 1950, les forces de l'ONU débarquent à Pohang, la région fut le théâtre de durs combats entre la 3e division d'infanterie de la Corée du Sud et la 5e division d'infanterie de la Corée du Nord en août et septembre 1950.

Dans les années 1960, Pohang avait 50 000 habitants. Elle se développa vraiment avec la fondation de l'aciériste POSCO (Pohang Steel Company) en 1968 et le début de la production locale en 1972. Au tournant du millénaire, l'économie est basée sur le fer, l'acier, la construction navale et la pêche. Aujourd'hui, en réponse aux nouveaux défis économiques et à la mondialisation, la ville cherche à devenir un centre des arts et de la culture et à se diversifier vers l’environnementalisme et l’enseignement.

Climat[modifier | modifier le code]

Les températures moyennes varient entre 1,6 °C en janvier et 25,5 °C en aout. L'été est pluvieux, l'hiver sec et ensoleillé.

Données climatiques pour Pohang (1971-2000)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −2,4 −1,1 3 8,6 13,1 17,5 21,7 22,4 17,7 11,8 5,6 −0,1 9,8
Température moyenne (°C) 1,6 3,1 7,4 13,4 17,9 21 24,8 25,4 21,3 16,1 9,9 4 13,8
Température maximale moyenne (°C) 6,5 8,1 12,3 18,5 23,1 25,3 28,8 29,3 25,4 21,2 15 9,2 18,6
Ensoleillement (h) 181,5 168,2 185,7 207,5 225,9 165,7 158,8 167,4 157,7 187,7 173,3 185,7 2 165,2
Précipitations (mm) 40,5 43,4 67,1 79,4 74,6 138,9 182,4 207,9 159,7 52,3 47,9 26,2 1 120,3
Humidité relative (%) 51,9 54,1 59,5 60,6 64,4 74,6 78,2 78,3 75,2 66,6 60,2 53,6 64,8
Source : http://www.kma.go.kr/sfc/sfc_03_05.jsp


Équipements et culture[modifier | modifier le code]

L'université POSTECH
La plage de Goryongpo

Le port de Pohang gère un trafic important : 54,8 millions de tonnes en 2006, principalement dû à la présence de POSCO, un des plus grands producteurs d’acier du monde et des industries qui lui sont liées. C’est aussi le terminus pour plusieurs lignes de ferry navigant sur la mer du Japon. C'est aussi le port touristique principal pour rejoindre l'ile de Ullŭng.

POSTECH, l'université des sciences et des technologies de Pohang est une université privée fondée en 1986. Elle est considérée comme l’une des meilleures universités d’Asie. Une autre université est présente dans la ville : la Handong Global University.

Le marché Jukdo, situé près du centre ville et du port, est fameux pour ses poissons. Il possède un grand nombre de restaurants servant du poisson cru.

Homigot est une péninsule s'avançant dans la mer du Japon à l'est de la ville. Comme c'est l'un des points les plus à l'est du pays, de nombreuses personnes se rassemblent à cet endroit pour assister au premier lever du soleil de l'année.

La ville possède plusieurs plages. Bukbu se trouve dans la partie nord de la ville et est au centre d'une zone riche en bars, restaurants et yeogwan (hôtel). En été, son festival de feu d'artifices est très apprécié. Plus au nord, on trouve les plages de Chilpo et Wolpo.

Le temple bouddhiste de Bogyeonsa se trouve au nord de Pohang au fond d'une vallée au pied du mont Naeyeon (710 m) près de la cascade de Yeonsan. Le temple de Oeosa, fondé par Wonhyo (617-686), se trouve au sud de la ville au pied du mont Unjae (481 m).

Le club de football des Pohang Steelers est un membre fondateur de la K-League et a remporté trois fois la ligue des champions d'Asie (1997, 1998, 2009).

Séisme induit de 2017[modifier | modifier le code]

En 2017, la ville a subi un séisme qui a été classé comme étant le second tremblement de terre le plus intense et destructeur jamais enregistré en Corée du Sud. Il a fait 135 blessés, et son coût a été estimé à 300 milliards de won, soit 290 millions de dollars américains[1].

Les scientifiques l'ont rapidement relié à une usine d'exploitation géothermique profonde utilisant la fracturation hydraulique, hypothèse notamment présentée dans 2 études dans la revue Science[2],[3].

Le 20 mars 2019, le gouvernement de Corée du Sud a reconnu que l’activité d’une centrale géothermique expérimentale proche est la cause la plus probable d'un séisme destructeur de magnitude de 5,4 survenu 1le 15 novembre 2017 à Pohang[1].

Un communiqué du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie (financeur de l’usine) accepte les conclusion du groupe chargé de l’enquête, et « exprime son profond regret » aux habitants de la ville, qui bénéficieront, selon ce communiqué, de 225,7 milliards de won destinés à réparer les infrastructures de la zone la plus touchée[1].

Le ministère sud-coréen chargé de l’énergie du pays a exprimé son « profond regret », ajoutant que cette centrale sera démantelée. Cette centrale dite « à système géothermique amélioré »[4] a utilisé la fracturation hydraulique pour pouvoir améliorer sa rentabilité et son rendement en calories. L’injection d’un fluide sous pression a provoqué de petits tremblements de terre, lesquels ont réactivé des failles proches, qui sont à l’origine du séisme de 2017[1].

Ce n’est pas le premier tremblement de terre induit par une centrale géothermique, mais il est à ce jour, et de loin, le plus intense (1000 fois plus puissant que le séisme de magnitude 3,4 ≈ survenu à neuf Bâle en Suisse en 2006[1].

Article détaillé : séisme induit.

Personnage célèbre[modifier | modifier le code]

Lee Myung-bak, ancien patron de Hyundai, ancien maire de Séoul et président de la Corée du Sud de 2008 à 2013 est originaire de Pohang.

Jumelage[modifier | modifier le code]

P'ohang est jumelée aux villes suivantes :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Zastrow M (2018) South Korea accepts geothermal plant probably caused destructive quake ; The nation’s energy ministry expressed ‘deep regret’, and said it would dismantle the experimental plant. Doi:10.1038/d41586-019-00959-4
  2. Grigoli, F., Cesca, S., Rinaldi, A. P., Manconi, A., López-Comino, J. A., Clinton, J. F., ... & Wiemer, S. (2018). The November 2017 Mw 5.5 Pohang earthquake: A possible case of induced seismicity in South Korea. Science, 360(6392), 1003-1006.
  3. Grigoli, F., Cesca, S., Rinaldi, A. P., Manconi, A., López-comino, J. A., Clinton, J. F., ... & Wiemer, S. (2018). The November 2017: A possible case of induced seismicity in South Koream: A possible case of induced seismicity in South Koreaw: A possible case of induced seismicity in South Korea 5.5 Pohang earthquake: A possible case of induced seismicity in South Korea. Science, 360(6392), 1003-1006 (résumé).
  4. Hofmann, H., Zimmermann, G., Farkas, M., Huenges, E., Zang, A., Leonhardt, M., ... & Fokker, P. (2019). First field application of cyclic soft stimulation at the Pohang Enhanced Geothermal System site in Korea. Geophysical Journal International, 217(2), 926-949.