Pnine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pnine (prononcer : [pnʲin]) est le  treizième roman de l'écrivain russe naturalisé américain Vladimir Nabokov et le quatrième écrit en anglais, publié en  1957. Le  succès de Pnine aux  États-Unis contribua fortement à la célébrité littéraire de Nabokov. Le personnage éponyme, Timofey Pavlovich Pnine, est un cinquantenaire, russe de naissance, professeur assistant, vivant  aux Etas-Unis. Ayant fui la révolution russe et ce qu’il appelle « la guerre d’Hitler », Pnine enseigne le russe au Waindell College, lieu fictif inspiré de Cornell University, Colgate University et Wellesley College, institutions où Nabokov enseigna[1],[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le livre est une satire des universités américaines où le directeur du département de français parle très mal le français et dans lequel Nabokov ironise sur la nostalgie des émigrés russes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lodge, David, Introduction to Pnin, Everyman's Library, (ISBN 1-4000-4198-8)
  2. (en) Gennady Barabtarlo et Vladimir Vladimirovich Nabokov, Phantom of fact: a guide to Nabokov's Pnin, Ardis (ISBN 9780875010601, lire en ligne)