Pléonexie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La pléonexie (du grec πλεονεξία, pleonexia) est le désir d'avoir plus que les autres en toute chose. Cela se traduit en pratique par le fait de prendre toujours plus que ce qui nous revient, ou moins, lorsque l'objet se révèle ingrat.

Coniage du terme[modifier | modifier le code]

Platon avait eu l'intuition que, dans La République, "le renoncement à la pleonexia n'était qu'apparent, il ne concernait que la surface sociale et avait contribué à persuader la population de la bonté des projets politiques. En réalité, sous cette surface, l’instinct prédateur de l’homme demeurait intact, ce qui avait pour conséquence que la recherche de la réalisation d’intérêts particuliers par l’oppression des autres s’exerçait, derrière l’écran apparent de l’exposition des vertus civiques, dans des environnements sous-groupes secrets (la synousia, ou société secrète)"[1].

Usage du terme[modifier | modifier le code]

Le terme est notamment utilisé par Marcel Mauss dans son Essai sur les variations saisonnières des sociétés eskimos / Étude de morphologie sociale :

« Rink nous dit que les gens d'une station veillent jalousement à ce que nul ne possède plus que les autres ; quand le cas se produit, le surplus, fixé arbitrairement, retourne à ceux qui ont moins. Cette horreur de la pléonexie est aussi très développée dans les régions centrales[2]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]