Pitchak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Pitchak est un jeu traditionnel de jonglage originaire d'Algérie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un pitchak.

Le jeu du Pitchak est un jeu traditionnel qui se pratiquait dans les années 1950 en Algérie.Des traces de ce jeu ont été trouvées dans de nombreux pays notamment dans le pourtour méditerranéen, Plus tard, dans les années 1960[1] et années 1970, il s'est implanté dans le sud de la France par les rapatriés d' Algérie.

Depuis 2000, il a été remis au goût du jour par l' association Pitchak France avec un nouveau design.

Description et règles[modifier | modifier le code]

Ce jeu de jonglage est basé sur l'habileté motrice et s'apparente aux exercices de jonglage au pied pratiqués par les footballeurs.

Le pitchak de recyclage est fabriqué à partir de vieilles chambres à air de vélo qui sont découpées en fines rondelles et assemblées avec une ficelle pour former une balle de caoutchouc Le pitchak peut se jouer seul en tentant d'effectuer un maximum de jongles avec les pieds, les genoux, la tête et la poitrine[2].

Il peut se jouer à deux ou à quatre joueurs sous forme de jeu d'opposition. Le terrain est délimité par des cercles de 1 mètre à 1,50 m de diamètre séparés de 1,50 m. Le service s'effectue en deux temps, soit deux frappes du pieds, soit une frappe du genou suivie d'une frappe du pied. Pour marquer un point, il suffit de faire tomber le pitchak dans le terrain de l'adversaire. Chaque manche se déroule en onze points, il faut deux points d'avance pour gagner la manche. Le match peut se dérouler en deux ou trois manches gagnantes. Les matchs en double s'effectuent sur deux terrains de simple réunis. le jeu se veut être un jeu non-violent praticable par tous et partout.

Il a été défini comme un jeu solidaire dont les événements, la diffusion et toutes les rencontres auront un caractère de solidarité en direction des causes humanitaires[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Barelli, « À Nice, le pitchak a la cote dans les cours d’école », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Jeux de notre enfance : le pitchack, par Dominique Steibel/Mottard, 1er août 2014, présentation de différents jeux sur le site de l'association Les Enfants de Béchar.
  3. Association sportive du collège Jean-Henri Fabre, article sur le site de la fondation EDF tropheesfondation.edf.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]