PinePhone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pinephone Beta Edition
Image illustrative de l’article PinePhone
Fonctions
Caractéristiques
Processeur AllWinner A64 ARM Quad core Cortex-A53, 64 bit @ max 1,2 GHz
Processeur graphique Mali-400 MP2
Système d'exploitation Manjaro, Plasma Mobile (en), Ubuntu Touch, PostmarketOS, Sailfish OS, Mobian, GloDroid
Mesures
Dimensions 160,5 × 76,6 × 9,2 mm[1]

Le Pinephone est un smartphone fabriqué par la société Pine64 (ou Pine Microsystems) basée à Hong Kong dont le but est d'offrir un contrôle total à l'utilisateur sur le smartphone. Les récentes versions de l'appareil ont été livrés avec Manjaro bien que beaucoup d'autres distributions existent. Le est annoncé une version augmentée, le PinePhone Pro[2].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un smartphone personnalisable, exécutant une gamme de systèmes d'exploitation mobiles de type Linux développés par des indépendants mais jamais par la société. De nombreux composants sont vissés plutôt que soudés en place, le téléphone puisse étant ainsi démontable plus simplement. Le téléphone possède des commutateurs de coupure matériels (hardware kill switches) et des commutateurs de sécurité (security switches), accessibles en enlevant la coque du téléphone[3]. Le port jack audio peut servir de port de debug de type port série UART, via un adaptateur[4].

Pine Microsystems a commencé à prendre des commandes pour une version « Brave Heart », orientée développeurs, le [5] pour une livraison en décembre/janvier[6]. La première édition grand public, initialement prévue pour [7], est disponible sous le nom de « UBports Community Edition »[8] en partenariat avec la fondation UBports. Elle est dotée du système d'exploitation Ubuntu Touch.

En , Pine64 devient un partenaire officiel de l'écosystème d'ARM[9],[10]

Le multiboot est géré par P-Boot, permettant de choisir entre différentes préinstallées dans l'eeprom de l'appareil [11].

Gestion des caméras[modifier | modifier le code]

En octobre 2020, l'application libre de caméra en GTK4, Megapixels, principalement développée, commence à gérer la mise au point automatique du capteur OV5640 d'Omnivision en utilisant son processeur 8051 embarqué, la correction des couleurs est également gérée en coopération avec V4L2, est placée dans les fichiers RAW pour utilisation avec les logiciels de dématricages tels RawTherapee. La gestion du HDR est également ajoutée[12]. En mai 2021, l'application, permet de visualiser une vue dématricée de sa captation, via l’accélération 3D d'OpenGL, GTK version 4.1 ayant amélioré la gestion de ce dernier avec le nouveau moteur NGL, permettant ainsi d'avoir une utilisation fluide de la caméra.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]