Pieter Huys (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pieter Huys.
L'Enfer, huile sur panneau signée « Peeter Huys fe. 1570 », 86 x 82 cm, Museo Nacional del Prado, Madrid, inv. P02095.

Pieter Huys (env. 1519–env. 1581-1584) était un peintre et graveur de la période Renaissance aux Pays-Bas espagnols. Il est considéré comme un des maniéristes anversois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pieter Huys était le fils du peintre et graveur Adrien Huys. Il devint maître en 1545 à Anvers et y demeura actif jusqu'au moins en 1577. Il peignait dans le style de Jérôme Bosch ou produisait des « sataneries », fantasques et humoristiques dans le style de Brueghel, mais produisait également des pièces de genre. Il dessina également des caricatures anti-catholiques. Il a également fait des gravures illustrant des livres édités par Christophe Plantin.

Avec les peintres Jan Wellens de Cock (1475/80? - avant 1529), Henri Bles (Dinant 1500/10 - après 1555) et Jan Mandyn (1500/02 - 1559/60), Pieter Huys est classé dans le groupe des peintres anversois qui étaient des épigones de Jérôme Bosch (1450/60 - 1516) dans la tradition de la peinture fantastique et fondèrent ainsi un genre de maniérisme du Nord.

Huys n'a que peu signé et daté ses tableaux. Bien des attributions sont sujettes à caution.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On connait quatre peintures signées de cet artiste :

  • Tentation de saint Antoine, huile sur panneau signée et datée vers le centre « Peeter Huys fecit 1547 », 70 x 103 cm, Musée du Louvre, Paris, inv. R.F. 3936.[1]
  • Le joueur de cornemuse et la vieille, huile sur panneau signée et datée « P. HVIIS Fe. 1571 », Gemäldegalerie, Berlin, inv. 693.[2]
  • L'Enfer, huile sur panneau signée « Peeter Huys fe. 1570 », 86 x 82 cm, Museo Nacional del Prado, Madrid, inv. P02095.[3]
  • Tentation de saint Antoine, huile sur bois de chêne signée et datée vers le centre « P. Hvijs Fec 1577 », 77 x 93,9 cm, Musée Mayer van den Bergh, Anvers, inv. MMB.0109.[4]

Autres peintures attribuées à Pieter Huys[modifier | modifier le code]

  • Le Jugement Dernier, huile sur panneau datée dans le bas au milieu, sur la partie originale du cadre peint « 1554 », 133 x 100 cm, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, inv. 3900.[5]
  • Extraction de la pierre de folie, Musée d'art et d'archéologie du Périgord, Périgueux.[6]
  • Extraction de la pierre de folie, 1561, huile sur bois, 106 x 133,5 cm, Wellcome Library, Londres, inv. ICV No 17940.[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Jacques Lassaigne & Robert L. Delevoy, Die Flämische Malerei von Hieronymus Bosch bis Rubens, Genève, 1958 ;
  • (en) Charles David Cuttler, Northern Painting. From Pucelle to Bruegel, New York, 1968 ;
  • (de) Gerd Unverfehrt, Hieronymus Bosch. Die Rezeption seiner Kunst im frühen 16. Jahrhundert, Berlin, 1980.
  • (en) Marc Rudolf de Vrij, Jan Mandyn, Zwanenburg, M.R.V. Publishers, , 120 p. (ISBN 9080495840).

Liens externes[modifier | modifier le code]