Pierre de Libertat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre de Libertat, né à Marseille en septembre 1562, mort le à Marseille, est un militaire français, assassin de Charles de Casaulx.

Biographie[modifier | modifier le code]

Statue de Pierre de Libertat
Parc Borély
Marseille

D'origine corse (Calvi), Pierre Libertat est né à Marseille en septembre 1562. Durant les guerres de religion, il prend le parti des catholiques les plus intransigeants. En 1591, il aide Charles de Casaulx à s'emparer de l'hôtel de ville. Il est nommé capitaine du quartier de la Blanquerie, puis de la porte Réale.

Après l'abjuration d'Henri IV, la position de Charles de Casaulx est de plus en plus précaire, ce qui l'oblige à rechercher un appui auprès du roi d'Espagne. Charles Ier de Guise, gouverneur de Provence, qui veut prendre Marseille, arrive à soudoyer Libertat, qui assassine Charles de Casaulx le , alors qu'il était entouré d'une dizaine de gardes du corps. Les hommes de Libertat et le peuple suivent le mouvement, et ouvrent les portes de la ville aux troupes du gouverneur.

En récompense, il reçoit le titre de viguier à perpétuité, les revenus d'un grenier à sel, un crédit de 160 000 écus, le commandement de la porte Réale et du fort Notre-Dame, enfin les droits de douane sur les denrées les plus riches. Il ne profite pas longtemps de ces avantages car il meurt le à son domicile situé rue de Lorette. Il eut des obsèques grandioses[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Chélini (dir.), Félix Reynaud (dir.) et Madeleine Villard (dir.), Dictionnaire des marseillais, Marseille, Académie de Marseille - Édisud, , 368 p., 24 × 17 cm (ISBN 2-7449-0254-3, OCLC 52159149, notice BnF no FRBNF37715787), p. 206.
  • Wolfgang Kaiser, Marseille au temps des troubles (1559-1596), Paris, École des hautes études en sciences sociales, coll. « Recherches d'histoire et de sciences sociales », , 411 p. (ISBN 2-7132-0989-7, OCLC 722669486, notice BnF no FRBNF35547736).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alèssi Dell'Umbria, Histoire universelle de Marseille, éd. Agone, Marseille, 2006, p. 115 (ISBN 2-7489-0061-8)