Pierre couverte de la Pagerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pierre couverte de Gennes)

Pierre couverte de la Pagerie
Image illustrative de l’article Pierre couverte de la Pagerie
Vue générale de l'édifice
Présentation
Type dolmen
Période Néolithique
Fouille 1897
Protection Logo monument historique Classé MH (1980)
Caractéristiques
Matériaux grès
Géographie
Coordonnées 47° 20′ 22″ nord, 0° 15′ 23″ ouest
Pays France
Région Pays-de-la-Loire
Département Maine-et-Loire
Commune Gennes
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pierre couverte de la Pagerie
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Pierre couverte de la Pagerie
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Pierre couverte de la Pagerie

La Pierre couverte de la Pagerie est un dolmen situé à Gennes, dans le département français de Maine-et-Loire.

Protection[modifier | modifier le code]

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1980[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un monumental dolmen de type angevin à portique. Il mesure 10,5 m de long pour 5 m de large en intérieur. La chambre est délimitée par une unique dalle de chevet, deux orthostates côté sud et un seul côté nord. Elle est recouverte de deux tables de couverture, dont une est inclinée jusqu'au sol. L'entrée est encadrée par deux dalles. Le portique dispose encore de sa table de couverture de forme carrée, inclinée au nord. Toutes les dalles sont en grès[2].

Un dessin naturel ressemblant à une tête de bovidé et un œil gravé sont visibles sur l'un des piliers d'entrée[2].

Lors des fouilles menées en 1897, un squelette fut retrouvé à l'intérieur de la chambre, sans aucun mobilier d'accompagnement. Il pourrait s'agir d'une inhumation bien postérieure à l'édification de l'édifice même si trois éclats de silex, conservés au musée d'Angers, sont associés à ce monument[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Michel Gruet, Mégalithes en Anjou, Le Coudray-Macouard, Cheminements, (1re éd. 1967, actualisation de Charles-Tanguy Le Roux), 417 p. (ISBN 2-84478-397-X, lire en ligne), p. 127-129. 

Articles connexes[modifier | modifier le code]