Pierre Zarcate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Zarcate
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Pierre Zarcate est un peintre et plasticien français, né à Paris le et mort le à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 70, Pierre Zarcate est résident de la Ruche, cité d’artiste dans le XVeme arrondissement de Paris, au même moment qu’Eduardo Arroyo, Jean-Paul Chambas, Gérard Fromanger et Ernest Pignon-Ernest.

Il réalise des œuvres sur papier, dessins et aquarelles figuratives.

Dès 1975, la galerie Chiron à Paris expose ses œuvres et à partir de 1978, le marchand d’art Karl Flinker soutient et expose son travail.

Après cette période figurative[2], Pierre Zarcate aborde l'abstraction avec la Série Noire, à la fin des années 80, structure d’aplats noirs sur de la toile brute. Il développe ensuite une abstraction colorée à la suite d'un voyage marquant en Égypte à la fin des années 90[3].

Cette période aboutit à une révolution esthétique, les Trames, réseau saturé de couleurs et chaos organisé qui inaugure sa période fractale et sa participation au groupe Fractal. En 1997, il rédige les dix propositions du Manifeste fractaliste avec entre autres les artistes Jean-Claude Meynard, Miguel Chevalier, Pascal Dombis, Carlos Ginzburg, Yvan Rebyj… Ils forment le groupe Fractal avec une dizaine d’artistes, commissaires et critiques d'art[4]. Pierre Zarcate expose en 1999 lors d’une rétrospective personnelle Trames et Drames au Musée de Mantes-la-Jolie.

À partir de 2000, Pierre Zarcate commence un nouveau mode de représentation et se tourne vers d’autres média que la peinture. Les Images Monde sont des montages d’éditions photographiques autour d'un motif - thème (nudité, guerre, Afrique, Asie, jazz[5]...)[6]. En 2008, la Villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer expose une rétrospective de ce travail à travers une centaine d’œuvres de tailles et volumes variés.

L’artiste a développé un travail de recherche formel et gestuel à l’encre de Chine sur papier qui a jalonné et nourri toutes les périodes de son œuvre.

Pierre Zarcate a également enseigné le dessin dès les années 70 dans des écoles d’art et de design telles que Penninghen, ESMOD, Camondo et a fondé le département représentation (dessin) à l’école d’architecture de la ville et des territoires de Marne-la-Vallée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bénézit, Paris, Éditions Gründ, 2006, tome 14, p. 1288
  • Catalogues sur l’artiste Robert Bonaccorsi Ghislaine Glasson Deschaumes Emmanuelle Brassat Henri François Debailleux Anne Claire Ducreux Christine Buci-Glucksmann Catherine Strasser Jean Boreil Gérard Georges Lemaire Michel Deutsche Olivier Kaeppelin Ecrits de l’artiste (carnets non publiés)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort du peintre Pierre Zarcate… », Libération, (consulté le 9 juillet 2012)
  2. « Pierre Zarcate | Michael Woolworth Publications », sur www.michaelwoolworth.com (consulté le 16 septembre 2015)
  3. « ZARCATE S’ SPIRIT | Technikart » (consulté le 20 septembre 2015)
  4. « Art fractal / Groupe et Manifeste fractalistes - Arts / Numérisation / Fractals » (consulté le 20 septembre 2015)
  5. « La Seyne-sur-Mer : Quatre expositions en marge du festival de jazz . Info - Fréjus-Saint-Raphaël.maville.com », sur www.frejus-saintraphael.maville.com (consulté le 20 septembre 2015)
  6. Philippe Dagen, « Pierre Zarcate, peintre et monteur d'images », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 8 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]