Pierre Restaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Restaut
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Pierre Restaut (1696-1764) fut un grammairien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Beauvais, il était le fils d'un marchand de draps. Il fut d'abord chargé de leçons particulières au collège de Louis-le-Grand, puis se fit recevoir avocat au parlement.

Il a laissé quelques Mémoires judiciaires, mais c'est l'ouvrage Principes généraux et raisonnés de la Grammaire française (1730) qui fit sa réputation : ce fut le premier manuel élémentaire composé pour l'étude du français. Adopté par l'Université de Paris et pour l'éducation des enfants de France, il fut abrégé par l'auteur lui-même (1732), puis augmenté d'un traité de versification, et connu neuf éditions du vivant de l'auteur, la dernière datant de 1819.

Restaut revit aussi la quatrième édition du Traité de l'orthographe française en forme de dictionnaire, connu sous le nom de Dictionnaire de Poitiers, par Charles Le Roy, prote d'imprimerie, et traduisit du latin la Monarchie des Solipses, satire contre les jésuites[1].

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Pierre Restaut » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Monarchie Des Solipses, Traduite De L'original Latin De Melchior Inchofer De La Compagnie De Jésus. Avec Des Remarques, et Diverses Pièces Importantes Sur Le Même sujet., Amsterdam, chez Herman Uytwerf, 1722. Cette utopie, publiée en latin sous le titre Monarchia Solipsorum à Venise en 1645, constitue un violent pamphlet dirigé contre les jésuites. D'abord attribuée au jésuite hongrois Melchior Inchofer, elle est aujourd'hui reconnue comme l'œuvre de son condisciple italien Giulio Clemente Scotti (1602-1669).

Liens externes[modifier | modifier le code]