Pierre Joseph Alexis Roussel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Joseph Alexis Roussel
Biographie
Naissance
Décès
(à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
P. J. A. R. D. E.
M. de Proussinalle
L. C. R.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Pierre Joseph Alexis Roussel est un écrivain français né à Épinal le [1] et mort à Paris le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est avocat à Épinal, avant de s'installer à Paris durant la Révolution française[3]. Il est secrétaire d'un comité de la Convention nationale, secrétaire de la chancellerie de la Légion d'Honneur [4] ; il est également commissaire de police jusqu'en 1801[5].

Il utilise plusieurs pseudonymes : « P. J. A. R. D. E. » (Pierre-Joseph-Alexis Roussel, d'Épinal) ; « L. C. R. » (le citoyen Roussel) ; « M. de Proussinalle ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Correspondance secrète de plusieurs personnages illustres à la fin du XVIIIe siècle, ou Mémoires importans pour servir à l'histoire du temps, Paris, Lerouge, 1802 ;
  • Le Château des Tuileries ou Récit ce qui s'est passé dans l'intérieur de ce Palais, depuis sa construction jusqu'au 18 Brumaire l'an VIII. Avec des particularités sur la visite que le lord Bedfort y a faite après le , dans laquelle on a recueilli des anecdotes curieuses sur les secrets de l'état sur la famille royale, les personnes de la cour, les ministres, les parlemens, et sur l'enlèvement des effets de la couronne, la dilapidation du mobilier, la police secrète de la cour, enfin sur la situation de Paris pendant la révolution, Paris, Lerouge, 1802, 2 vol. ;
  • Histoire secrète du tribunal révolutionnaire : contenant des détails curieux sur sa formation, sur sa marche ... avec des anecdotes piquantes sur les orgies que faisaient les juges et les jurés, et notamment sur les déjeuners, les dîners et les soupers secrets des meneurs de la convention, et sur les parties fines de Clichy, Paris, Lerouge, libraire, (lire en ligne).
  • En collaboration avec Plancher Valcour :
    • Annales du crime et de l'innocence, ou Choix des causes célèbres, 20 tomes en 10 volumes, Paris, Lerouge, 1813.
    • Marguerite de Rodolphe, ou l'Orpheline du prieuré, Paris, Pigoreau, 1815, 5 vol.

Éditeur scientifique[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Favier, Politique des cabinets de l'Europe pendant les règnes de Louis XV et de Louis XVI, Paris, François Buisson, 1793 ; réédition : Paris, François Buisson, 1802 Lire en ligne sur Gallica.
  • Correspondance amoureuse de Fabre d'Églantine, Hambourg et Paris, Hacquart, Richard, Mercier et Desenne, 1796, 3 vol. ; Roussel est l'auteur de la préface Précis historique de son existence morale, physique et dramatique, depuis son premier début au théâtre jusqu'à sa mort ;
  • Horace Walpole, Règne de Richard III, ou Doutes historiques sur les crimes qui lui sont imputés ... Traduit de l'anglais par Louis XVI, Paris, Lerouge et Debray, 1800 Lire en ligne[6].
  • Correspondance de Louis-Philippe-Joseph d'Orléans avec Louis XVI, la Reine, Montmorin,... etc., etc., avec des détails sur son exil à Villers-Cotterets, et sur la conduite qu'il a tenue au 5 et , écrite par lui ; suivie de ses lettres ... Publiée par L. C. R., Paris, Lerouge et Dehaye, 1800, 288 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Roussel (Pierre-Joseph-Alexis) », dans Charles Weiss, dir., Biographie universelle, Paris, 1841, tome V, p. 307 Lire en ligne.
  • Léonce Grasilier et Albert Mathiez, « Inventaire des papiers de Rousselle d'Épinal », Annales révolutionnaires, vol. 8, no 4,‎ , p. 542-560 (lire en ligne).
  • Roger Catarini, « Roussel (Pierre Joseph Alexis) », dans Dictionnaire des personnages de la Révolution, Paris, Pré-aux-clercs, 1988, p. 488.
  • (en) John R. Cole, « Debunking Roussel's "Report" on the Society of Revolutionary Republican Women », dans French Historical Studies, vol. 21, n° 1, hiver 1998, p. 181-191 Aperçu en ligne.
  • (en) Julia V. Douthwaite, « The satire of a pseudohistorian: Roussel's Le Château des Tuileries (1802) », dans The Frankenstein of 1790 and Other Lost Chapters from Revolutionary France, University of Chicago Press, (lire en ligne), p. 35-41.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales des Vosges, registre des baptêmes pour 1758.
  2. Archives de Paris, État civil reconstitué.
  3. Douthwaite 2012, p. 35.
  4. Joseph Marie Quérard, « Roussel (Pierre-Joseph-Alexis) », dans La France littéraire, ou Dictionnaire bibliographique des savants, historiens et gens de lettres de la France, Paris, Firmin Didot, 1836, tome 8.
  5. Grasilier et Mathiez 1916.
  6. (en) Loftus Jestin, « 10. Doutes Historiques sur la Vie et le Règne de Richard III. King Louis XVI’s Translation of Horace Walpole’s Historic Doubts », sur Horace Walpole at 300, (consulté le 12 janvier 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]