Plancher Valcour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Plancher Valcour
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Philippe-Aristide-Louis-Pierre Plancher dit Plancher-Valcour[1], né le à Saint-Pierre-sur-Dives (Calvados)[2] et mort le à Belleville (Seine)[réf. nécessaire], est un comédien, dramaturge et directeur de théâtre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du bailli et procureur du Roi en la vicomté de Saint-Pierre-sur-Dives, Pierre Plancher abandonne ses études de droit à l'Université de Caen pour rejoindre une compagnie théâtrale itinérante avec laquelle il donnera des représentations dans toute la France pendant une dizaine d'années. Puis il décide de s'installer à Paris et fonde en 1785 le Théâtre des Délassements-Comiques[3], puis devient l'éphémère directeur du Théâtre Molière en 1792[réf. nécessaire]. Du au , il est rédacteur en chef du journal L'Indépendant.

Plancher-Valcour est l'auteur d'une centaine d'ouvrages dramatiques dont dix-sept seulement furent imprimés.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre
  • 1780 : Les Petites affiches, comédie en 1 acte, au théâtre des Variétés ()
  • 1780 : Pourquoi pas ? ou le Roturier parvenu, comédie en 1 acte et en prose
  • 1781 : A bon vin, point d'enseigne, comédie-proverbe en 1 acte, au théâtre des Variétés ()
  • 1784 : Jeanne d'Arc, ou la Pucelle d'Orléans, pièce à grand spectacle, au théâtre d'Orléans ()
  • 1785 : Le Siège de Poitiers, drame lyrique en 3 actes, en vers, à grand spectacle, au théâtre de Poitiers ()
  • 1788 : le Siège d'Angers sous Charles le Chauve, au théâtre d'Angers ()
  • 1788 : Le Verre d'eau, comédie en 1 acte et en prose
  • 1792 : Le Gâteau des rois, opéra allégorique en 1 acte, avec Destival de Braban, au théâtre des Associés ()
  • 1793 : Charles et Victoire, ou les Amants de Plailly, anecdote historique, comédie en 3 actes et en prose, au théâtre de la Cité ()
  • 1794 : Les Petits Montagnards, opéra-bouffon, en 3 actes, en prose, mêlé d'ariettes, musique de Charles-Gabriel Foignet, au théâtre de la Cité ()
  • 1794 : La Discipline républicaine, fait historique, en 1 acte, mêlé d'ariettes, musique de Charles-Gabriel Foignet, à l'Opéra-Comique ()
  • 1794 : Le Vous et le Toi, opéra-vaudeville en 1 acte, au théâtre de la Cité (frimaire an 2)
  • 1794 : Le Tombeau des imposteurs et l'inauguration du temple de Vérité, sans-culottide en 3 actes, mêlée de musique, avec Léonard Bourdon et Pierre-Louis Moline (imprimé et non représenté)
  • 1794 : Le Campagnard révolutionnaire, comédie en 2 actes, au théâtre de la Montagne
  • 1802 : Les deux croisées, comédie-vaudeville en 1 acte, au théâtre de la Gaîté ()
  • 1802 : Esther, mélodrame en 3 actes, à grand spectacle, mêlé de chants et de danses, avec Alexandre de Ferrière, au théâtre de l'Ambigu-Comique ()
  • 1802 : Kokoly, ou le Chien et le chat, extravagance en 2 actes, au théâtre de la Cité ()
  • 1803 : Bianco, ou l'Homme invisible, mélodrame en 3 actes, au théâtre de la Cité ()
  • 1807 : Eginard et Imma, anecdote du VIIIe siècle, mélodrame en 3 actes, musique de M. Taix, au théâtre de la Gaîté ()
Varia
  • 1781 : Le Petit-neveu de Boccace, ou Nouveaux contes en vers, Amsterdam, Artskee et Merkus, 1781, 3 volumes in-8
  • 1799 : Le Consistoire, ou l'Esprit de l'Eglise, poème héroï-comique, en six chants, chez Lemaire et chez Rouxel, imprimeurs à Paris, 1 volume in-8
  • 1813 : Annales du crime et de l'innocence, ou Choix de causes célèbres anciennes et modernes, avec Pierre Joseph Alexis Roussel, Paris, chez Lerouge libraire, 20 tomes en 10 volumes in-12
  • 1815 : Marguerite de Rodolphe, ou l'Orpheline du prieuré, chez Pigoreau, libraire à Paris, 5 volumes in-12
  • 1816 : Colin-Maillard, ou Mes caravanes, mémoires historiques de la fin du XVIIIe siècle, Paris, imprimerie de Gillé, 4 volumes in-12
  • 1816 : Edouard et Elfride, ou la comtesse de Salisbury, roman historique du XIVe siècle, 3 volumes in-12
  • 1816 : Odette de Champdivers la Petite Reine, ou les Apparitions de la Dame blanche, roman historique du règne de Charles VI, Paris, chez Lerouge libraire, 4 volumes in-12.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Monselet : Les originaux du siècle dernier. Les oubliés et les dédaignés. Figures littéraires de la fin du 18e siècle, Alençon, Poulet-Malassis imprimeurs-éditeurs, 1857[4]
  • Gustave Vapereau : Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876[5]
  • Henry Lyonnet : Dictionnaire des comédiens français (ceux d'hier). Biographie, bibliographie, iconographie, Genève, Bibliothèque de la Revue internationale illustrée, 1902-1908, 2 volumes[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois désigné sous le nom de Plancher de Valcour ou d'Aristide Valcour.
  2. Acte de baptême du 25 février 1751 (vue 93/129). Archives départementales du Calvados en ligne, état-civil de Saint-Pierre-sur-Dives, registre BMS 1744-1792.
  3. Revue rétrospective. Théâtre des Délassements-Comiques, premier du nom. Les théâtres de Paris : histoire des Délassements-Comiques par deux habitués de l'endroit, 1862, chapitre IX, pp. 58-63, disponible sur Gallica.
  4. Plancher-Valcour. les oubliés et les dédaignés, tome II, pp. 139-156, disponible sur Gallica.
  5. Article Plancher (Philippe-Aristide-Louis-Pierre) dit Plancher-Valcour). Dictionnaire universel des Littératures, p. 1609, disponible sur Gallica
  6. Article Valcour, Philippe-Alexandre-Louis-Pierre Plancher dit de. Dictionnaire des comédiens français, volume 2, E-Z, pp. 691-692, disponible sur Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]