1758 en littérature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chronologies
Années :
1755 1756 1757  1758  1759 1760 1761
Décennies :
1720 1730 1740  1750  1760 1770 1780
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain
Années de la littérature :
1755 - 1756 - 1757 - 1758 - 1759 - 1760 - 1761
Décennies de la littérature :
1720 - 1730 - 1740 - 1750 - 1760 - 1770 - 1780

Presse[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • « De l’esprit », d’Helvétius est condamné pour outrage aux bonnes mœurs par la faculté de théologie de la Sorbonne et brûlé publiquement le 10 février 1759.
  • D’Alembert se retire de la rédaction de l’Encyclopédie en raison de l’ingérence du gouvernement dans la publication de l’ouvrage.

Essais[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1758 au théâtre.

Poésie[modifier | modifier le code]

Principales naissances[modifier | modifier le code]

Principaux décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]